Energie : fin du charbon pour la chaufferie métropolitaine de la Poterne

Publiée le 9 août 2022

Largement engagée dans la transition énergétique de ses équipements, la Métropole franchit un nouveau pas dans le recours aux énergies renouvelables.

Largement engagée dans sa transition énergétique, la Métropole franchit un nouveau pas dans le recours aux énergies renouvelables.

L’unité de production de chaleur de La Poterne, gérée par la Compagnie de Chauffage, va être adaptée pour valoriser un nouveau combustible. Mise en service en 1992, elle produit actuellement 25% de la chaleur totale mise au réseau sur la Métropole. Demain, la même quantité d’énergie sera produite avec 100% de bois déchet, et donc l’abandon du charbon.

 

En finir avec les énergies fossiles

Objectif: en finir avec les énergies fossiles (le charbon) et passer au bois déchet, à horizon 2026. Les besoins en bois pour le futur site de La Poterne sont évalués à 70000 tonnes par an, dont 10 000 pourraient être issues des déchetteries métropolitaines, et pour le reste de la région Auvergne-Rhône-Alpes, principalement Isère et Savoie.

Cela permettra de réduire de 50 % les émissions en CO2 du site et de disposer d’un réseau de chaleur alimenté à 88 % par de la chaleur renouvelable. Cela, alors que le réseau de chauffage urbain brûle déjà 78 % de combustibles issus de matières renouvelables et de récupération. Un chiffre bien au-dessus de la moyenne nationale, qui se situe à 56%.