24 heures de maintenance pour la station d'épuration Aquapole

Publiée le 30 juin 2021

Sécurisation de l'alimentation électrique et récurage de l'ensemble des bassins... Durant toute la journée d'hier et au cours de la nuit dernière, la Métropole grenobloise a fait pratiquer des travaux d'envergure sur sa station d'épuration Aquapole. Explications.

Sécurisation de l'alimentation électrique et récurage de l'ensemble des bassins... Durant toute la journée d'hier et au cours de la nuit dernière, la Métropole grenobloise a fait pratiquer des travaux d'envergure sur sa station d'épuration Aquapole. Expli

La station d'épuration Aquapole, située sur la commune du Fontanil-Cornillon, traite les eaux usées de 55 communes dont 41 des 49 communes de la Métropole, soit les effluents de 471 326 habitants.

Un récurage tous les 4 ans

Pour garantir son activité future et la bonne qualité du traitement des eaux qui lui parviennent, elle organise tous les 4 ans un récurage complet de ses bassins. Ce mardi 29 mars, profitant d'une opération de pérennisation de ses installations électriques haute tension - qui a nécessité l'arrêt complet de la station pendant 24 heures (après autorisation de la police de l'eau) – ce traitement des bassins a pu être réalisé. Il a nécessité le déplacement sur site d'une dizaine d'entreprises et d'une centaine de personnels, dont des scaphandriers et de nombreux camions hydrocureurs.

200 000 m3 d'eau par jour

Avec 200 000 m3 d'eaux usées qui arrivent chaque jour à la station d'épuration, de nombreux déchets naturels (sables, cailloux, branchages) et artificiels (liés à la consommation humaine) s'accumulent en effet dans ses vannes et ses différents bassins décanteurs, lesquels assurent notamment le dessablage et le déshuilage des eaux souillées. Au total, plusieurs dizaines de tonnes de déchets accumulés ont pu être dégagées des différentes installations.

Une fermeture au meilleur moment

Durant toute la durée de l'opération qui a donc requis l'arrêt complet de la station, plusieurs mesures ont été prises pour étudier et limiter l'impact des rejets non traités dans l'Isère : ce nettoyage a d'abord été réalisé à la fin du mois de juin, date à laquelle l'Isère est à son plus haut débit, ce qui permet de diluer plus rapidement les rejets. Des prélèvements ont ensuite été effectués à l'amont et à l'aval de la rivière et, en 6 points, des cages contenant de petites crevettes ont été déposées. Ils permettront de mieux comprendre l'impact de cette opération sur la vie aquatique afin d'en prévenir plus efficacement les effets.

Le fonctionnement d'Aquapole et de la Régie Assainissement

Trois objectifs :

  • La satisfaction du service rendu à l'usager.
  • La protection des milieux naturels vis-à-vis des rejets urbains.
  • La protection de la salubrité publique.

Consulter notre page dédiée à la station