Épisode neigeux : comment s’organise la Métropole ?

Publiée le 12 janvier 2021

Prévention du verglas, déneigement… Du 15 novembre au 15 mars, les équipes de la voirie sont sur le qui-vive pour anticiper au mieux les phénomènes climatiques et maintenir de bonnes conditions de circulation.

Le col de porte enneigé
Le col de Porte enneigé.

Ils sont une trentaine d’agents à veiller sur les 450 km de routes métropolitaines chaque hiver et à intervenir quotidiennement pour garantir la sécurité des usagers de la route. Salage des voies, déneigement… À leur disposition pour effectuer ces opérations, onze camions de déneigement et un engin spécifique appelé « crabe », utilisé au col de Porte en cas d’importantes chutes de neige. En lien direct avec Météo France, les équipes sont en mesure d’intervenir 24h/24 et 7j/7 en fonction des conditions climatiques. « Six camions sortent tous les jours entre 4h et 7h du matin pour déglacer les voies avant que les automobilistes ne prennent la route. Mais on est capable de tourner de 2h à minuit y compris le week-end si besoin », précise Robin Aude, chef de service exploitation centralisée à la Métropole grenobloise. Cela a été le cas lors des chutes de neige qui ont eu lieu durant les fêtes de fin d’année : « Les chutes n’étaient pas intenses mais continuelles, avec des phénomènes de brouillard verglaçant, donc on a beaucoup tourné ».

Les automobilistes doivent s'équiper malgré tout

Si les grands axes sont prioritaires lors des tournées, celles-ci peuvent être modifiées en fonction de l’intensité du phénomène, de l’heure et des conditions de circulation : difficile en effet de faire passer les engins quand un bouchon s’est formé sur la route ou quand celle-ci est bloquée par un accident. D’où l’importance pour les automobilistes de disposer malgré tout d’équipements spéciaux (pneus neige, chaînes...), de modérer leur vitesse et de ne pas effectuer de manœuvres brusques. En cas de phénomène important en plaine, la préfecture assure la supervision des opérations. Elle organise des points réguliers avec l’ensemble des gestionnaires routiers et prend, si besoin, les arrêtés de fermetures de routes nécessaires.

La Métropole intervient uniquement sur les routes départementales qui lui ont été transférées par le Département. Les communes sont quant à elles responsables de l’entretien des voies de circulation publiques sur leur territoire (sauf Champ-sur-Drac, Saint-Barthélémy de Séchilienne, Montchaboud et Notre-Dame de Mésage qui ont délégué ces opérations à la Métropole). Le maire peut par ailleurs décider par arrêté d'obliger les propriétaires qui sont riverains des voies publiques à déneiger le trottoir situé devant leur habitation.

Le "crabe" en action.