Je veux réduire ma consommation d'énergie dans mon logement

Diminuer ses dépenses énergétiques dans son logement, c’est bon pour soi, et bon pour l’environnement. Meilleur confort intérieur, réduction de ses factures, baisse des émissions de CO2 et de la pollution : comme on dit, c’est tout bénef.

Réduire sa consommation d'énergie chez soi, c'est possible !
Réduire sa consommation d'énergie chez soi, c'est possible ! : AdobeStock

Nos besoins quotidiens demandent beaucoup d’énergie

Se chauffer, se laver, s’éclairer, regarder une vidéo, conserver les aliments… : tous nos besoins quotidiens utilisent de l’énergie. A la maison, le chauffage est le plus gourmand (66%), puis nos appareils électroménagers et multimédia 17%), enfin l’eau chaude (11%) et la cuisson (5%, chiffres ADEME).

Nos logements sont responsables du quart des consommations d’énergie du territoire métropolitain !

Produire la chaleur ou l’électricité dont nous avons besoin utilise des ressources qui ne sont pas illimitées. Notre problème collectif majeur concerne les énergies fossiles (essence, gaz, pétrole, charbon) qui émettent, lors de leur transformation en chaleur ou électricité, des gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques.

Pourquoi réduire sa consommation d'énergie ?

Limiter l’effet de serre, enjeu collectif numéro 1

Ces gaz à effet de serre et ces polluants bouleversent l’environnement dans lequel nous vivons et entraînent déjà une dégradation de notre qualité de vie, qui va s’accentuer si l’on ne change pas la trajectoire : très fortes chaleurs (à Grenoble, 43 jours de canicule prévus en 2050), restrictions d'usage de l'eau, prolifération du moustique tigre, baisse des rendements agricoles, manque de neige dans les stations de ski…

Calculez votre bilan carbone avec l'Ademe

Les pollutions de l’air sont quant à elles responsables d’une mortalité importante (derniers chiffres sur la Métropole…) mais aussi de l’augmentation des allergies au pollen, des épisodes de pics de pollution à l’ozone.

Utiliser moins d’énergie : comment faire ?

Alors comment on agit ? Les marges de progrès pour réduire nos consommations individuelles d’énergie sont énormes !

Les grands pas

Changer sa vieille cheminée pour un poêle plus performant
Changer sa vieille cheminée pour un poêle plus performant : ©Grenoble-Alpes Métropole - Pascale Cholette
Changer sa vieille cheminée pour un poêle plus performant
Certains actions sont plus significatives et permettent de faire d’importantes économies. Mais elles demandent un investissement conséquent, pour lesquels la Métropole et les autres pouvoirs publics apportent un certain nombre d’aides :

AdobeStock
Les petits pas

D’autres actes, plus abordables, contribuent à améliorer la qualité de l’air et/ou à diminuer votre bilan carbone.

  • Installer de petits équipements ou accessoires « économie d’énergie » : mousseurs économes, multiprises avec interrupteur, sablier pour limiter la douche… 
  • Programmer son chauffage : moins chaud dans les chambres, ou en cas d’absence de plus de 2h
  • Mesurer la consommation réelle de ses équipements avec un wattmètre (photo ci-contre) : savez-vous combien consomment certains équipements comme un fer à repasser, un sèche-cheveux ou une bouilloire électrique ?
  • Participer à des ateliers économies d'énergie 
  • Réduire le nombre d’appareils électriques
  • Faire le point sur mes consos d’énergie : comment évoluent mes consos et comment je me situe par rapport à d’autres foyers similaires avec Métroénergies (lien ci-dessous)
  • Eteindre sa box internet
  • Fermer ses rideaux ou volets la nuit pour conserver la chaleur dans la pièce
  • Couper son chauffe-eau en cas d’absence prolongée

Ces petits gestes quotidiens, mis bout à bout, auront un impact sur nos dépenses énergétiques (liste non exhaustive !)

Plus d’infos utiles avec le service Metroénergies

 

Vers qui on se tourne ?

La Métropole vous conseille, vous accompagne, vous aide financièrement à mener vos projets de réduction de consommation, des plus simples au plus complexes, avec des solutions adaptées à chacun. Contactez les conseillers de l’Espace Conseil FAIRE/Espace Info Énergie.

Les conseillers énergie