Aquapole fonctionne à nouveau normalement

Publiée le 20 octobre 2022

Depuis mardi matin, la station d’épuration ne rejette plus d’effluents et fonctionne à nouveau normalement.

un agent de la station aquapole au travail
un agent de la station aquapole au travail : Grenoble Alpes Métropole / Lucas Frangella
A la station Aquapole (photo d'illustration).

La station d'épuration Aquapole ne rejette plus d'effluents depuis mardi matin. La station d'épuration fonctionne à nouveau normalement. Vendredi soir, l'équipement, située au Fontanil-Cornillon, a connu une casse de la conduite d’évacuation. Cet incident a provoqué une inondation des locaux techniques. Pour trouver l’origine de la casse, les services ont utilisé une caméra d’inspection. Ils ont découvert qu’une lyre en acier de diamètre 300mm était cassée juste en sortie d’ouvrage dans le talus.

Dimanche, les agents ont remis en état les équipements qui avaient été noyés dans les locaux techniques. Ils ont mis en place également un by-pass de la station après prétraitements, ce qui a entraîné un rejet d’eaux usées (avec traitement très partiel) dans l’Isère. Les services ont commandé une pièce chaudronnée pour évacuer la surverse puis ils ont demandé à l’entreprise Caron TP de terrasser le talus pour accéder à la lyre cassée.

Pas de lingettes dans les toilettes

Les impacts sur l’environnement de cet incident sont rester minimes : les volumes déversés sont relativement modestes par rapport à la capacité de dilution de l’Isère à cet endroit. À la hauteur d’Aquapole, le débit de l’Isère se situe à 120 m3/s. Celui du rejet était compris entre 1,5 et 2,5 m3/s suivant les heures de la journée. Cette dilution a permis de maintenir la présence d'oxygène dans la rivière à un niveau assurant l'absence de mortalité piscicole, et un impact sur la vie aquatique modéré.

Cet incident est l’occasion de rappeler quelques règles élémentaires : comme celle ne pas jeter de lingettes dans les toilettes car tout cela finit dans les égouts. Et donc à Aquapole.

En savoir plus