Transition funéraire : vers des funérailles plus écologiques ?

Publiée le 19 septembre 2022

Organisée le mardi 4 octobre, la journée de la transition funéraire propose deux conférences gratuites pour réfléchir collectivement à l’évolution des rites et pratiques funéraires et aux alternatives écologiques qui se développent dans ce domaine.

Cimetière métropolitain

Aujourd’hui, il existe seulement deux modes de sépultures autorisés par la législation française : l’inhumation et la crémation. Qu’en sera-t-il demain ? De nouvelles pratiques en cours d’expérimentation (humusation, aquamation, promession) permettront-elles de réduire l’impact environnemental des funérailles ? Au-delà de la technique, les mentalités sont-elles prêtes à évoluer ?

Toutes ces questions seront abordées lors de cette première journée d’information et de sensibilisation à la transition funéraire qui propose deux conférences gratuites à l’auditorium du Muséum d’Histoire naturelle à Grenoble (sur inscription) :

  • 11h : « Les pratiques funéraires hier, aujourd’hui et demain »
    Gaëlle Clavandier, socio-anthropologue, présentera les rites funéraires d’hier, aujourd’hui et demain, et montrera comment les pratiques évoluent en fonction du contexte et de la société.
  • 14h : conférence-atelier « Les modes de sépultures alternatifs »
    Animée par Martin Julier-Costes, socio-anthropologue, et Manon Moncoq, anthropologue funéraire, cette conférence permettra de s’informer sur les pratiques les moins nocives pour l’environnement et les nouveaux dispositifs en cours d’expérimentation (humusation, aquamation, promession).

L’évènement est organisé par la Ville de Grenoble, Grenoble Alpes Métropole et la SEM PFI (Pompes Funèbres Intercommunales) dans le cadre de Grenoble Capitale Verte de l’Europe.

JE M’INSCRIS À LA JOURNÉE

JE TÉLÉCHARGE LE DÉPLIANT