Réduction des déchets : nouvelle collecte de textiles du 18 avril au 29 mai dans 42 communes de la Métropole

Publiée le 14 avril 2022

La Métropole relance une collecte de textiles du 18 avril au 29 mai 2022. 90 conteneurs temporaires sont mis en place dans 42 communes du territoire (soit 4 communes de plus que
lors de la précédente opération). Depuis son lancement, près de 400 tonnes de textiles ont été collectées grâce à ces opérations "coup de poing".

La Métropole relance une collecte de textiles du 18 avril au 29 mai 2022. 90 conteneurs temporaires sont mis en place dans 42 communes du territoire (soit 4 communes de plus que lors de la précédente opération). Depuis son lancement, près de 400 tonnes de

Le saviez-vous ? 3 150 tonnes de vieux vêtements, linges de maison ou même chaussures se retrouvent chaque année dans les poubelles de la Métropole et sont incinérées. Il suffit pourtant de les déposer au bon endroit pour qu’ils puissent connaître une nouvelle vie en étant réutilisés ou recyclés.

Quel que soit leur état, même usés ou déchirés, ces textiles ont un potentiel important : plus de la moitié peut être utilisée en seconde main. Le reste représente une matière première qu’il importe de réutiliser : chiffons, rembourrage, semelle, sol de terrain de sport, isolants, filtres… Ne plus jeter ces textiles c’est un geste solidaire et écologique.

Des opérations "coup de poing"

Afin d‘encourager la récupération de cette précieuse ressource, la Métropole organise régulièrement, depuis 2018, des opérations de collecte "coup de poing" sur le territoire, en partenariat avec les communes du territoire, en installant de façon temporaire des conteneurs sur la voie publique. Des temps qui viennent compléter l’offre permanente proposée par de nombreuses associations et par les déchèteries métropolitaines.

La Métropole s'est fixé un objectif majeur : recycler les deux tiers des ordures ménagères ramassées. Chaque année, un habitant jette 7kg de textiles en moyenne. La feuille de route métropolitaine en la matière (« schéma directeur déchets 2030 ») a fixé comme objectif de réduire cette quantité à 2kg d’ici 2030.

VOS QUESTIONS / NOS RÉPONSES

Quelles sont les 42 communes concernées ?

Bresson, Champagnier, Champ-sur-Drac, Claix, Corenc, Domène, Échirolles, Eybens, Fontaine, Gières, Grenoble (secteur 1), Herbeys, La Tronche, Le Gua, Le Pont-de-Claix, le Sappey-enChartreuse, Meylan, Miribel-Lanchâtre, Murianette, Notre-Dame-de-Commiers, Notre-Dame-deMésage, Noyarey, Poisat, Proveysieux, Quaix-en-Chartreuse, Saint-Égrève, Saint-Georges-deCommiers, Saint-Martin-d’Hères, Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Paul-de-Varces, Saint-Pierre-deMésage, Sarcenas, Sassenage, Séchilienne, Seyssins, Seyssinet-Pariset, Varces-Allières-et-Risset, Vaulnaveys-le-Bas, Vaulnaveys-le-Haut, Veurey-Voroize, Vif et Vizille.

> Grenoble, Notre-Dame-de-Commiers, Saint-Pierre-de-Mésage, Sassenage ont rejoint le dispositif cette année.

Où sont situés les conteneurs ?

Quels textiles sont acceptés ?

Le linge de maison, les vêtements et sous-vêtements, les sacs, les chaussures, les peluches, qu’ils soient abimés, troués, déformés ou tout simplement démodés.…

Quels textiles sont interdits ?

Les textiles mouillés (risque de moisissure), les textiles souillés (produits chimiques, graisse, terre, peinture…), les textiles rembourrés (couettes, oreillers).

Comment déposer vos textiles ?

  1. Triez les vêtements, linges de maison et chaussures dont vous voulez vous séparer, qu’ils soient usés, déformés, troués ou tout simplement démodés.
  2. Mettez-les dans un sac et fermez-le bien.
  3. Déposez le sac dans un des nombreux conteneurs éphémères à votre disposition entre le lundi 18 avril au dimanche 29 mai 2022.

Où vont vos textiles collectés ?

  • En fonction de leur état, les textiles sont répartis en trois catégories :
  • Ils sont donnés ou revendus en boutiques de seconde main, en France ou à l’étranger (actuellement, 58% sont réutilisés).
  • Découpés, ils deviennent des chiffons pour l’industrie : réduits en fibres, ils sont utilisés en rembourrage de coussin, isolant pour les bâtiments, filtres, etc ; coupés en lanières ou broyés, ils peuvent être incorporés à d’autres produits à qui leurs fibres procurent de la souplesse… (Actuellement, 33% sont recyclés).
  • Ils sont brûlés pour fournir de la chaleur (actuellement, 9% sont concernés).

Et le reste de l'année ?

En dehors de ces opérations, les textiles, linges de maison et chaussures peuvent être déposés :

Enfin, pour boucler la boucle, pour toutes celles et ceux qui souhaitent renouveler leur garde-robe, de nombreuses friperies ou boutiques associatives existent sur notre territoire… L’économie circulaire est encore le meilleur moyen de réduire ses déchets.