Crues : les services de la Métropole sur tous les fronts

Publiée le 7 janvier 2022

Fin décembre, de fortes pluies sont tombées sur l’aire grenobloise, entraînant de nombreuses inondations et fermetures de routes. Le point sur les dégâts et les actions des services métropolitains.

La RD 524 dans la combe de Gières, la D8 au sud de l'agglomération, et la "plage" du Sonnant à Gières
La RD 524 dans la combe de Gières, la D8 au sud de l'agglomération, et la "plage" du Sonnant à Gières : ©Grenoble-Alpes Métropole
La RD 524 dans la combe de Gières, la D8 au sud de l'agglomération, et la "plage" du Sonnant à Gières

Le 29 décembre dernier, le département était placé en en vigilance orange "pluie-inondation". La durée et l’intensité des précipitations, mais aussi le redoux favorisant la fonte des neiges, ont engendré une montée des eaux sur tout le sud Isère, notamment au pied des massifs enneigés. Si le Grésivaudan a été particulièrement touché (Crolles en premier lieu), la Métropole grenobloise a subi elle aussi un épisode local exceptionnel : « au vu des chroniques passées, c’est une pluviométrie qu’on ne voit qu’une ou deux fois par siècle », explique Bruno Maneval, directeur général adjoint de la Métropole. Il est tombé 100 mm en 24h, 134 mm sur la durée de l’épisode, soit ce qui tombe habituellement en un mois !

Glissement de terrain à Saint-Martin-le-Vinoux

La fonte de la neige présente jusqu'à moyenne altitude s'est rajoutée aux précipitations. La station d’épuration Aquapole a enregistré un débit historique sur une journée. Plusieurs conduites d’eau potable ont été touchées (hameau de Romage, sur Herbeys et Poisat, et en bordure du Bruyant à Séchilienne). La qualité de l’eau a pu être maintenue et les dégâts sur les canalisations ont été réparés (ou le seront très prochainement). Toutes les équipes d’astreinte de la Métropole étaient sur le terrain le 29 décembre à Grenoble, Sassenage, Vaulnaveys et bien d'autres pour désencombrer les avaloirs d’eau pluviale et les différents collecteurs d’eau. Au total 19 communes ont été touchées et 36 sites sont identifiés.

Glissement de terrain dans la combe de Gières

Les services métropolitains sont intervenus dans la Combe de Gières pour nettoyer les gravats laissés par un impressionnant glissement de terrain sur la RD 524. Une circulation alternée a été mise en place et la mairie a déclenché son plan communal de sauvegarde. Le Sonnant, furibard, a connu une crue significative avec un remplissage important de la plage de dépôt ; une grande quantité de sédiments se sont déposés dans le canal permettant de guider ses eaux vers un tunnel d’évacuation menant dans l’Isère.

Nettoyage de la combe de Gières

D’autres cours d’eau ont également connu des crues : le Furon à Sassenage (les digues ont joué leur rôle), le Verderet aux alentours d’Eybens et à l’entrée de Grenoble, la Vence à Saint-Egrève, la Loue au Sappey (une portion de la départementale a été inondée), le Charmeyran à La Tronche, le Vernon à l’entrée de Vizille... et bien sûr l’Isère, qui a connu une montée légèrement inférieure à une crue décennale.

Enfin la quasi-totalité des ouvrages de gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) vont nécessiter des interventions pour évacuer les amas encombrant les cours d’eau. Ces travaux sont en cours de réalisation par les services techniques de la Métropole.

L'équivalent d'une piscine olympique de boue

Durant 3 jours, plus de cent interventions ont été réalisées afin de sécuriser et de permettre la réouverture des voies. Les déblais représentent un volume d’environ 2000 m3, soit l’équivalent d’une piscine olympique remplie de boue ou l’équivalent de 200 camions bennes. La première estimation financière de 170 000€ ne comprend pas les réparations lourdes qui vont devoir intervenir dans les prochaines semaines : de nombreux ouvrages d’art (ponts) et outils de sécurisation (filets anti-rocher) ont été endommagés et doivent faire l’objet d’une inspection détaillée.

Thibault Lefébure / Grenoble Alpes Métropole

 

Ce jeudi 6 janvier, Christophe Ferrari, Président de la Métropole, Sylvain Laval, Vice-Président chargé de l’espace public, de la voirie, des infrastructures cyclables et des mobilités douces, Pierre Verri, Maire de Gières, Marc Oddon, Maire de Venon et Gérald Giraud, Maire de Saint-Martin-d’Uriage se sont rendus à La Combe de Gières afin de constater les dégâts et saluer le travail des équipes techniques.

Cours d'eau métropolitains : quelques points de repère

Hormis l'Isère, le Drac et la Romanche, savez-vous où coulent les différentes rivières et ruisseaux du territoire ? D'ordinaire discrets et paisibles, ces cours d'eau encaissés peuvent devenir de véritables torrents en cas de fortes précipitations.