Les 10 jours de la culture : coup d'envoi samedi 16 octobre

Publiée le 14 octobre 2021

74 événements culturels dont de nombreux gratuits, 32 communes même les plus petites : cette 3e édition des "10 jours" promet de belles découvertes sur tout le territoire.

Nathalie Huhm, accordéoniste, présentera un spectacle de chansons yiddish le 19 octobre à Noyarey.
Nathalie Huhm, accordéoniste, présentera un spectacle de chansons yiddish le 19 octobre à Noyarey. : ©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella
Nathalie Huhm, accordéoniste, présentera un spectacle de chansons yiddish le 19 octobre à Noyarey.

De tout et pour tous les goûts : voilà le mot d’ordre de cette manifestation culturelle qui commence à prendre racine dans le bassin grenoblois. Du 16 au 28 octobre, pas moins de 74 propositions culturelles (cirque, danse, théâtre, chant, musique, festivals, expositions, street art, culture scientifique, magie…) sont organisées dans 32 communes.

Découvrir la programmation

« Nous souhaitons avec ces dix jours favoriser l’effervescence artistique et donner un sentiment d'appartenance métropolitain » s'enthousiasme Pascal Clouaire, vice-président à la culture de la Métropole. Qui précise que cette édition se veut également un soutien au monde de la culture, particulièrement touchée par la crise du covid.

"Le colportage, ça nous parle"

La thématique des transitions écologiques sera cette année à l’honneur dans plusieurs spectacles. Principales bénéficiaires de ces 10 jours : les petites communes, à l’image de Saint-Barthélémy-de-Séchilienne. Son maire Gilles Strappazzon rendait hommage, avec sincérité, au spectacle programmé dans son village de 450 habitants (« qui pourraient tous rentrer dans l’Hexagone », s’amusait Pascal Clouaire lors de la présentation des 10 jours sur la scène de la salle meylannaise). « Le spectacle parle des colporteurs et nous, dans notre village, le colportage, ça nous parle. »

©Grenoble-Alpes Métropole - Lucas Frangella
La culture, c'est aussi de la magie !

Cette « culture qui nous ressemble », selon les mots de Gilles Strappazzon, veut aussi être une culture qui rassemble : dans des salles bien évidemment mais aussi dans des bibliothèques, des lieux de patrimoine, des salles des fêtes ou encore en extérieur. Car toutes les communes n’ont pas la chance d’avoir une scène dédiée à la culture.

Enfin Mélina Hérenger, en charge de l'attractivité de la Métropole, rappelle que cette manifestation sert, parmi d’autres, à « montrer notre ancrage culturel ». Fierté des villes et villages, fierté du territoire grenoblois dans son ensemble : la culture est décidemment un bon vecteur de rassemblement.

2 kg de culture : opération solidarité

"2 kg de culture" consiste à proposer au public d’accéder à un spectacle gratuitement, contre 2 kg de denrées (non-périssable) récoltées puis distribuées par la Banque alimentaire de l'Isère. Ce dispositif sera amené à se poursuivre toute l'année dans la métropole.