Hôtels d'activités Artis : "une solution formidable pour une entreprise"

Publiée le 22 septembre 2021

Baptisés Artis, trois hôtels d’activités métropolitains sont présents à Grenoble (Mistral), Échirolles (Village Sud) et Fontaine (ZI des Vouillants). Leur but : encourager l'activité économique au cœur des quartiers. Rencontres à Échirolles avec des sociétés de l'Economie sociale et solidaire.

Baptisés Artis, trois hôtels d’activités métropolitains sont présents à Grenoble (Mistral), Echirolles (Village Sud) et Fontaine (ZI des Vouillants). Leur but : encourager l'activité économique au cœur des quartiers. Rencontres à Echirolles avec des socié

Après la liquidation judiciaire de la société dans laquelle ils travaillaient, ils avaient tout perdu. Mais ils n’avaient pas dit leur dernier mot. Sur les 10 salariés, quatre d’entre eux ont décidé de réunir leurs compétences pour créer leur Scop, 2I Process, spécialisée dans l’automatisme industrielle et hébergée depuis 2016 au sein d’Artis Echirolles : « Nous avons été aidés par La Pousada (pépinière d’entreprises de la Métropole, Ndlr) et nous avons intégré les locaux d’Artis en février 2016 », indique Anne Biraghi, l’une des cofondatrice. « C'est une solution formidable pour une entreprise à petit budget comme la nôtre, qui cherche à réduire ses charges fixes au maximum : le loyer des locaux n’est pas cher et on dispose de nombreux services inclus comme une salle de réunion avec rétroprojecteur, une cuisine, du mobilier, la fibre et une imprimante, sans compter l’électricité et le ménage qui font partie du forfait ! »

104 000 euros d'économie par an pour les locataires

Les tarifs pratiqués par la Métropole pour la location des locaux de ses trois hôtels d’activités, dérogent en effet à la règle de la référence au prix du marché, notamment pour les locaux affectés aux pépinières d'entreprises métropolitaines comme la Pousada et le Tarmac, et pour les locaux destinés aux Structures d'insertion d'activité économique (SIAE). Au total, la Métropole fait ainsi économiser 104.000 € par an à ces locataires, l’enjeu pour la collectivité étant bien sûr de soutenir la création d’activités et d'accompagner les publics en insertion dans ces quartiers.

"Une bouffée d'oxygène"

A ce titre, Daniel De Murcia est depuis 9 ans le président de la régie de quartier Pro'pulse qui occupe désormais 450 m2 de surface au sein d'Artis Echirolles et emploie 50 personnes dont une vingtaine en insertion. « Notre arrivée dans ces locaux a été une grosse bouffée d'oxygène, reconnaît-il. Grâce à l'augmentation de nos moyens de stockage, nous avons multiplié par deux notre Chiffre d'affaires et le nombre de nos employés. Tout ceci est possible grâce au soutien de la Métropole qui nous subventionne dans nos actions d'insertion et nous permet notamment de payer un loyer en dessous du prix du marché ». La régie propose ainsi de nombreux services aux habitants du quartier, entretien des immeubles et des espaces extérieurs, rénovation de bâtiments, sécurisation des sorties des écoles, services aux personnes âgées et à mobilité réduite, mais aussi des travaux de couture et des activités de ressourcerie/recyclerie. Depuis le début de l'année 2021, 33 jeunes de moins de 26 ans ont ainsi réalisé près de 5000 heures de travail dans le cadre des chantiers de proximité proposés par la régie !

Travailler avec "une vue sur la montagne"

Grâce à un effectif de cinq salariés, la SCIC Equytable accompagne depuis 2009 le développement des circuit-courts, avec la distribution de paniers de fruits et légumes locaux et de saison dans l'agglomération grenobloise. Son objectif : réduire au maximum les intermédiaires entre le consommateur et les producteurs. Grâce aux 100 m2 que lui réserve l'hôtel d'activité qu'elle a intégré a sa livraison en 2015, elle possède désormais 500 adhérents et distribue une centaine de paniers par jour. «Nos anciens locaux étaient deux fois plus petits et beaucoup moins lumineux. Notre arrivée à Echirolles nous a permis d'augmenter le nombre de nos adhérents, celui de nos salariés et donc, bien sûr, notre chiffre d'affaires. Et le travail est toujours plus agréable avec une vue sur la montagne !

"C'est une chance d'être ici"

Menuisière, Justine Roussel a quant à elle intégré les locaux d'Artis en pleine crise sanitaire, il y a un peu plus d'un an, pour créer sa société Adjust. Soutenue par la pépinière d'entreprises métropolitaine La Pousada, elle réalise sur mesure des cuisines, dressings, placards, bibliothèques, tables et objets divers, de la conception à la pose en passant par la fabrication. « C'est une chance d'être ici, car trouver un atelier de plain-pied comme celui-ci, à côté de l'autoroute pour me rendre rapidement chez mes fournisseurs et clients, c'est très compliqué aujourd'hui... Sans compter qu'avec la dizaine d'entreprises présentes, ça permet de se donner des coups de mains ! ».

« L'Economie sociale et solidaire (ESS) est un segment essentiel de l'économie de notre territoire avec 10 000 emplois répertoriés dans ce secteur », a rappelé le président de la Métropole, Christophe Ferrari, qui s'est rendu sur place ce mardi 21 septembre. « La Métropole investit dans ce champs depuis de longues années pour accompagner la création d'entreprises et l'emploi au cœur des quartiers prioritaires où l'on sait qu'il y a beaucoup d'énergie.»

La Métropole grenobloise vous accompagne

Vous avez un projet d’implantation, de développement ou de relocalisation de votre entreprise ? Vous êtes une jeune entreprise, vous recherchez un terrain pour vous implanter, des bureaux ou des ateliers, un local commercial ? La Métropole grenobloise vous accompagne.

> Consultez notre page :

S'INSTALLER : TROUVER UN TERRAIN, UN LOCAL