Un “job dating“ à Vizille pour favoriser l’emploi

Publiée le 11 juin 2021

Ils étaient plus d’une quarantaine de candidats ce jeudi 10 juin à venir passer des entretiens de recrutement dans le cadre de l’opération " Aller-Vers " organisée à la Locomotive de Vizille. Avec, à la clé, une vingtaine de postes à pourvoir dans différents secteurs en tension.

Entretien de recrutement dans le cadre des Aller Vers

Cette action proposée plusieurs fois par an par la Métropole de Grenoble dans différents quartiers prioritaires du territoire a pour objectif de faciliter la rencontre entre des demandeurs d’emploi et des entreprises ayant un besoin de recrutement dans le cadre du dispositif clause emploi du PLIE.

Au total, huit recruteurs étaient présents avec près d’une vingtaine de postes à pourvoir dans les secteurs du bâtiment, de l’industrie, du nettoyage et des services aux entreprises notamment. Soit, pour les candidats, une chance sur deux de trouver un emploi. Parmi les recruteurs, Ulisse Intérim, La Fourmi, Randstatd, Atelier Services ou encore Supplay interim. « On participe régulièrement à ces opérations de job dating », témoigne Philippe Renault, responsable de l’agence d’intérim et de recrutement Supplay basée à Seyssinet-Pariset. « C’est l’occasion pour nous de capter des candidatures de personnes qui ne seraient pas forcément venues dans nos agences. Et on a de belles surprises ! On recrute des caristes, des agents de quai, des agents logistique. Beaucoup de nos clients recherchent notamment des candidats qui ont le permis CACES * ».

 

"Je suis motivé"

Du côté des candidats - orientés par des structures d’accompagnement vers l’emploi et l’insertion (missions locales, PLIE, Pôle emploi, structures d’insertion par l’activité économique…) - tous espèrent décrocher le graal. À savoir, un emploi qui leur assure davantage de stabilité. À L’image de Taher, 42 ans : « C’est ma référente RSA qui m’a parlé de cette opération. C’est la première fois que je participe et je cherche un emploi dans l’entretien des locaux. C’est difficile d’avoir un contrat stable aujourd’hui mais j’espère y arriver. Je suis motivé. ».

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, précise par ailleurs que « La première des inégalités est la question du chômage et de l’accès à l’emploi. C’est pourquoi, il s’agit d’une priorité absolue pour la Métropole. Par ailleurs, le nombre d’emplois a toujours été beaucoup plus faible dans le sud de la Métropole que dans le reste du territoire. Il doit donc y avoir un rééquilibrage en la matière. Celui-ci passe par ce genre d’opération mais aussi par le fait d’attirer des entreprises dans ce secteur géographique, comme avec la zone d’activités du Saut du Moine à Champagnier ».



Témoignage

Gouder, 41 ans

"Je travaille dans les espaces verts à la Fourmi à Vif mais je n’ai que des CDD. J’ai passé le CACES et aujourd’hui, je cherche un contrat plus stable dans la logistique. À cause du Covid, il y avait moins d’entretiens de recrutement mais j’espère que ça va repartir ".

* Le Certificat d'aptitude à la conduite d'engins en sécurité (CACES) permet de valider, la conduite d'engins de chantiers, grue de chargement, chariots élévateurs, nacelles, plateformes élévatrices de personnes.