"Coopventure" : un fonds pour garder nos start-up !

Publiée le 1 mars 2021

Aider les start-up du numérique à se développer et à s'ancrer sur notre territoire. C'est le défi que souhaite relever "Coopventure", un fonds porté par le Mouvement Scop et la French Tech in the Alps. Explications.

Le lancement officiel de ce fonds d'investissement destiné aux entreprises du numérique aura lieu ce mardi 2 mars en ligne à partir de 17h30. Les parties prenantes de Coopventure vous expliqueront les tenants et les aboutissants de cette initiative locale

Comment aider les start-up du territoire à se développer tout en s'assurant que leur savoir-faire, leurs innovations et leurs emplois demeurent sur notre territoire ? C'est à cette question qu'entend répondre le nouveau fonds d'aide alpin “Coopventure” porté par le Mouvement Scop et la French Tech in the Alps, et financé par plusieurs acteurs coopératifs, des entreprises et des collectivités comme la Métropole.

"Se développer ici"

Au total, près de 4,5 millions d'euros seront destinés à soutenir des sociétés innovantes du numérique, dont les salariés sont impliqués dans la gouvernance et la détention du capital. « Le modèle classique de financement des start-up implique, à termes, que celles-ci soit revendues à des sociétés souvent étrangères, précise Daniel Pilaud, en charge du projet à la French Tech. Avec ce nouveau fonds, une première en France, nous souhaitons financer des porteurs de projets qui ne rêvent pas de revendre leur entreprise, mais qui souhaitent se développer ici. »

Profiter du fonds puis le réalimenter

Coopventure ambitionne ainsi de financer une dizaine de start-up par an avec des apports de 150 à 300 000 euros par projet. Mais avec en ligne de mire, une garantie : « Chaque entreprise bénéficiaire disposera de 3 à 5 ans pour se développer puis réalimentera à son tour le fonds, en fonction de sa croissance ». Un projet gagnant-gagnant et une aubaine pour le territoire en ces temps de crise.