Au Sappey, la Bonne Fabrique brasse large

Publiée le 10 février 2021

Créer des activités qui s’adressent à toutes les générations et garder une vie de village : c’est le pari gagné par la Bonne Fabrique au Sappey-en-Chartreuse, une association multifacettes dynamique.

Catherine Coste, la coordinatrice de l’association « tiers lieu » au Sappey-en-Chartreuse
Catherine Coste, la coordinatrice de l’association « tiers lieu » au Sappey-en-Chartreuse : Lucas Frangella
Catherine Coste, la coordinatrice de l’association « tiers lieu » au Sappey-en-Chartreuse

« C’était ambitieux, mais nous ne savions pas ce que nous étions en train de créer. Nous voulions une dynamique sociale et économique, un lieu qui rassemble au-delà des générations et des centres d’intérêt. » A l’aube des cinq ans de La Bonne Fabrique, en juin prochain, Catherine Coste, la coordinatrice de l’association, s’avoue elle-même surprise et ravie de la réussite de ce « tiers lieu » au Sappey-en-Chartreuse.

320 adhérents pour 1100 habitants !

La Bonne Fabrique est à la fois un local, des activités, un état d’esprit, une communauté… Dans ce village de 1 100 habitants, au pied de Chamechaude, 320 adhérents et plus de 700 utilisateurs ponctuels ont adopté « le fonctionnement basé sur le participatif et la confiance ». L’espace de co-working accueille les travailleurs indépendants, les salariés en télétravail, les étudiants, les gens de passage qui ont besoin d’une connexion. La brasserie forme tout un chacun à la fabrication de la bière, « parce que la meilleure bière sera toujours celle que tu as faite toi-même ». L’atelier s’ouvre aux enfants de l’école qui fabriquent des panneaux de signalisation, aux particuliers bricoleurs mais aussi, et de plus en plus, aux professionnels voulant utiliser une imprimante 3D, une découpeuse laser ou une fraiseuse à commande numérique. Le jardin partagé permet de tester différentes cultures, en carré, en lasagnes, en butte… Et le lieu s’ouvre au monde, quand les conditions le permettent, pour « les soirées du vendredi », le temps d’une conférence, une expo, un concert ou juste un échange.

Espace de travail, atelier, conférences, concerts, jardin partagé…

« Nous fonctionnons avec quatre temps partiels, deux services civiques et une trentaine de bénévoles. Les 125 000 € de budget de fonctionnement sont couverts pour moitié par nos adhésions, ventes de bières et participations. Le reste provient de subventions et appels à projet. L’année 2020 a été difficile, mais nous nous en sortons, admet Catherine Costa. Et nous travaillons déjà sur de nouveaux projets de reportages vidéos pour TV Sappey, de spectacles vivants hors les murs et d’accompagnement au démarrage et développement d’activités professionnelles. » La Bonne Fabrique, la bonne adresse !

Une aide à la création d’activité

La Bonne Fabrique ajoute une corde à son arc avec l’accompagnement des porteurs de projets professionnels et créateurs d’activité. En lien avec d’autres structures et acteurs qualifiés, l’association propose depuis ce début d’année une aide aux personnes qui ont un projet d’activité économique, de l’idée à la création et au développement. Associé à cela, elle voudrait initier un réseau de parrainage, avec des personnes qui ont de l’expérience dans le montage et la gestion de projets. Porteurs de projets et parrains peuvent se faire connaitre auprès de La Bonne Fabrique.

En savoir plus