Un nouveau parking-relais produisant de l’électricité

Publiée le 28 janvier 2021

Le parking-relais de Rives Bièvre Dauphine propose 190 places de stationnement supplémentaires, deux espaces pour faciliter le covoiturage et des ombrières photovoltaïques produisant de l’électricité,

le parking relais de Rives
le parking relais de Rives : Grenoble Alpes Métropole/Lucas Frangella
Le parking-relais de Rives pourra produire jusqu'à 515 MWh d'électricité chaque année.

Situé entre Grenoble et Lyon, le parking-relais de Rives Bièvre Dauphine a été agrandi et modernisé. Ouvert en 2010, ce P+R, situé au niveau de l’échangeur de Rives, propose aux habitants du nord du Pays Voironnais et de la Bièvre de garer leurs voitures et de terminer leur trajet (pour aller au travail, par exemple) en empruntant un car ou en faisant du covoiturage.

Après plusieurs mois de travaux, il accueille désormais plus de 190 places de stationnement supplémentaires (pour un total de 300 places), un arrêt de car pour les lignes Transisère 7320 et 7330, deux espaces pour le covoiturage dont un arrêt pour le service M’Covoit-Lignes+. En plus de ces nouveaux aménagements, le parking-relais a été doté de trois ombrières permettant de mettre à l’abri les voitures. Sur ces ombrières ont été installés plus de 1500 panneaux photovoltaïques répartis sur plus de 2500 m2. Cette installation permettra de produire environ 515 MWh d’électricité chaque année, soit l’équivalent de la consommation de 120 foyers. C'est le 5e parking-relais dotés d'ombrières photovoltaïques sur le territoire du SMMAG.

Ces ombrières ont été développées et financées (600 000 euros) par la société Park A Watt composée de quatre entités : le SMMAG, le syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise ; Energie Partagée, un mouvement regroupant des citoyens, des associations et des institutions pour développer les installations de production d’énergies renouvelables ; Buxia énergies, une société qui propose à des citoyens, des associations, des collectivités et des entreprises de participer à la production d’énergie renouvelable dans le Pays Voironnais ; et enfin, Fabrik’enr, un développeur de projets d’énergies renouvelables territoriaux.

M’Coivoit-Lignes+ gratuit jusqu’à l’été

Si cet équipement se situe en-dehors du territoire métropolitain, la Métropole a tenu à participer à son financement à hauteur de 50 000 euros car il permet de compléter l’offre de covoiturage qui se met progressivement en place avec la voie de covoiturage ouverte sur l’A48 après le péage de Voreppe en direction de Grenoble et surtout, M’Covoit-Lignes+, le nouveau service public de covoiturage mis en place dans le Pays voironnais, la Métropole de Grenoble et le Grésivaudan.

« Ce nouveau service contribue à réduire le trafic et la congestion autoroutière, a souligné Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole lors de l’inauguration du P+R. Cela permet aussi, et c’est très important, de bénéficier au portefeuille de nos concitoyens ». Lancé en septembre 2020, le service demeure gratuit jusqu’à l’été prochain.

Grenoble Alpes Métropole/Lucas Frangella