Isolation des maisons : la Métropole propose une nouvelle aide jusqu'à 11 500 euros

Publiée le 1 février 2021

La Métropole propose désormais un soutien financier aux propriétaires de maisons individuelles souhaitant engager des travaux de rénovation énergétique.

La Métropole propose désormais un soutien financier aux propriétaires de maisons individuelles.

Les propriétaires de maisons individuelles du territoire métropolitain bénéficiaient déjà d'un audit énergétique financé par la Métropole. Un préalable sécurisant avant d'engager des travaux de rénovation énergétique souvent conséquents. Depuis cette année, la collectivité va plus loin en leur proposant de financer une partie de leurs travaux. « Le parc des maisons de la métropole grenobloise est relativement ancien et énergivore avec plus de la moitié des maisons construites avant 1974 », indique Christophe Ferrari, président de la Métropole. « Pour répondre aux enjeux du changement climatique, il est impératif de baisser significativement les consommations d'énergie de ces logements et cette aide doit permettre d'encourager massivement des chantiers de rénovation notamment auprès des ménages les plus modestes ».

Baptisé “Mur Mur – Maisons individuelles”, ce dispositif s'appuie sur les compétences de l'Agence locale de l'énergie et du climat (Alec) qui offre aux propriétaires un conseil personnalisé tout au long du processus de rénovation (aspects techniques et juridiques). L’ agence veille aussi à ce qu'ils bénéficient de toutes les aides cumulatives auxquelles ils ont droit (aides de l'Etat, du Département, des fournisseurs d'énergie, exonération de taxe foncière dans certaines communes, sans compter les aides additionnelles de la Métropole telles la “prime air bois” ou l'aide “zéro fioul”). Et pour éviter les mauvaises surprises, elle recommande même des professionnels locaux de l'éco-rénovation préalablement labellisés.

En additionnant les aides, jusqu'à 100% des dépenses couvertes

Au 1er novembre 2020, le cap des 1000 propriétaires inscrits pour bénéficier de l'audit énergétique proposé par le dispositif Mur|Mur avait été franchi et quelque 300 chantiers avaient été enclenchés. Mais on est encore loin des objectifs de la Métropole qui souhaite rénover 20% du parc de maisons individuelles, soit 9000 maisons d'ici 2030. Cette nouvelle aide renforcée doit donc permettre de doubler le rythme des inscriptions au dispositif de 20 à 40 nouveaux dossiers par mois d'ici 2023.

Concrètement, en fonction des ressources du propriétaire et de l'ampleur envisagée des travaux, cette aide de la Métropole se chiffrera entre 1000 et 10 000 euros. Un montant auquel pourront s'ajouter des aides complémentaires allant de 1000 à 1500 euros en cas de recours à des matériaux isolants biosourcés (issus de la matière végétale ou animale). Au total, les aides cumulées des collectivités et de l'Etat pourront ainsi couvrir jusqu'à 100% des dépenses des ménages.

« Grâce à l’Alec, on a fait des choix raisonnés »

Marion et Fabrice sont les jeunes propriétaires d’une maison de 85m², située à Gières. Datant de 1950, mal isolée et chauffée au propane, ils ont souhaité réaliser des travaux d’envergure et ont bénéficié de l’audit énergétique et de l’accompagnement de l’Alec. « On ne voulait pas se précipiter, et l’Alec nous a apporté des solutions pertinentes qu’on n’avait pas imaginées. Au final, grâce à leurs compétences, on a fait des choix raisonnés, ce qui est important car de grosses sommes d’argent sont engagées ! » La maison a donc bénéficié d’une isolation des rampants de toiture, de l’isolation des murs par l’extérieur, de menuiseries double vitrage, de l’installation d’un poêle à granulés de bois hydraulique et de nouveaux radiateurs.

Fabrice, jeune propriétaire d'une maison de 85 m2, a entièrement rénové sa maison.

« On a divisé par deux la consommation de chauffage »

Bruno Bellier a acheté une maison mitoyenne à Eybens de 100 m² et a bénéficié de l’accompagnement de l’Alec qui l’a « rassuré ». Car « avec eux, on est sûr qu’on ne se fait pas arnaquer par les entreprises et que l’on suit bien la procédure pour bénéficier des différentes aides auxquelles on a droit ». Sur les conseils de l’Alec, il a été décidé d’isoler les combles et les murs et d’installer un régulateur de chauffage. « Au final, on a divisé par deux notre consommation de chauffage et notre bien a pris de la valeur car il est désormais très agréable à vivre ».