Rénovation énergétique : la Métropole propose une aide financière aux TPE/PME

Publiée le 16 octobre 2020

Adopté lors du conseil métropolitain de ce vendredi 16 octobre, un nouveau nouveau fonds d’aide financière, doté de 3,1 millions d’euros, va permettre à la Métropole de subventionner les travaux de rénovation énergétique des TPE/PME de son territoire.

Adopté lors du conseil métropolitain de ce vendredi 16 octobre, un nouveau fonds d’aides de la Métropole, doté de 3,1 millions d’euros, permet de soutenir les travaux des TPE/PME dans le cadre de leur transition énergétique.

Ce nouveau fonds d’aide doit permettre à ces entreprises de bénéficier de conseils énergétiques et d’engager des travaux de rénovation, tout en enregistrant de substantielles économies d’énergie. Baptisé MurMur TPE/PME, il concerne principalement l’amélioration thermique du bâti et des équipements techniques (chauffage, éclairage…).

Objectif : accompagner 200 entreprises

D’un montant maximum de 37 500 euros par entreprise, il s’inscrit en complément du plan de relance de l’État et est susceptible de générer 10 millions d’euros de travaux et 1,5 million d’euros d’économie par an pour les entreprises concernées.

L’objectif est d’accompagner près de 200 entreprises sur la période 2021-2026. Une mesure estimée à 600 000 € en dépenses de fonctionnement afin de réaliser les diagnostics énergétiques et à 2 500 000 € en dépenses d’investissement pour les subventions aux entreprises dans la conduite de leur travaux de rénovation énergétique.

Favoriser les travaux structurels

Les TPE/PME ont tendance à favoriser les actions et travaux dont les retours sur investissement sont rapides, généralement inférieurs à 5 ans. Elles ont plus de mal à s’engager dans un projet de rénovation global, plus long à amortir. La nouvelle aide a donc été imaginée pour favoriser des travaux structurels et vient s'ajouter aux aides et prêts de l’État, complémentaires du dispositif métropolitain. Concrètement, l’aide sera de 30% pour des travaux dont le retour sur investissement est supérieur ou égal à 5 ans. Elle sera de 15 % pour des travaux dont le retour sur investissement est inférieur à 5 ans.

Cette aide est par ailleurs conditionnée à un plancher de travaux éligibles de 5 000 € HT et dans la limite du plafond de subvention suivant : 30 000 € pour l’enveloppe bâti et 7 500 € pour l’amélioration des équipements. Soit un plafond total de subvention par entreprise de 37 500 €.

L'enveloppe du bâti et les équipements techniques en priorité

Cette subvention concernera des investissements dédiés à l’amélioration thermique de l’enveloppe des bâtiments existants (isolation des murs, toitures et planchers, menuiseries extérieures, portes sectionnelles…) ou encore à l’amélioration des équipements techniques (chauffage et ventilation, éclairage, systèmes liés au process de production).

Des conditions pour être éligible

Chose importante, l’aide métropolitaine est réservée aux TPE/PME de moins de 250 salariés et associations à caractère économique, propriétaires de leur patrimoine bâti et dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 50 millions d’euros ou ayant un bilan total n’excédant pas 43 millions d’euros.

Elle est aussi conditionnée à la réalisation d’un diagnostic énergétique gratuit par la Métropole ou par l’Ademe (dispositif « Diag Eco-Flux » proposé par l’Ademe et BPI France). Ce diagnostic doit permettre une hiérarchisation des travaux à conduire, la définition de leur temps de retour sur investissement, et une estimation de leur impact environnemental. La sélection des entreprises se fera sur dossier de candidature et sera validée, avant démarrage du diagnostic, sur la base des critères d’éligibilité. Pour tout renseignement, envoyez un mail à economie@grenoblealpesmetropole.fr

"L'intérêt d'aider à la transition énergétique de nos entreprises, c'est aussi de leur permettre, à terme, de moins dépenser d'argent avec des taux de retour sur investissement les plus courts possible", expliquait jeudi 15 octobre, Christophe Ferrari, président de la Métropole, lors de la conférence de presse dédiée au lancement de ces aides. "Ce fonds est donc un engagement fort de la Métropole qui montre sa capacité à imaginer de nouveaux dispositifs."