Pourquoi réduire mes déchets ?

Réduire ses déchets, c'est réduire son impact sur l'environnement et réduire le coût de leur traitement. On a tous à y gagner.

De bonnes raisons de moins jeter

Moins jeter et donc réduire nos déchets, c’est important, car ça permet de :

  • Réaliser des économies en évitant de gaspiller, et en maîtrisant le coût de la collecte et du traitement de nos déchets.
  • Préserver notre environnementen limitant notre consommation et donc l’extraction de matières premières issues de milieux naturels, ainsi que notre production de gaz à effet de serre.
  • Être responsable et solidaire vis-à-vis des personnes dans le besoin en participant aux filières du réemploi et de la réparation, secteur de l’économie sociale et solidaire.

Pour chacun d’entre nous, des petits gestes peuvent être mis en place au quotidien :

Réduire ses déchets préserve l'environnement et le porte-monnaie

Voici comment famille de 4 personnes peut économiser plus de 3000 € par an en faisant des gestes simples (ces valeurs sont données à titre d’exemple, les chiffres varient en fonction de la situation personnelle et du mode de vie de chacun).

 LES GESTES  AVANT  APRÈS  ÉCONOMIE ANNUELLE POUR UNE FAMILLE DE 4 PERSONNES

CONSOMMATION D'EAU

2L/jour/personne soit 2920L/an pour une famille

Eau en bouteille

0,1133€/L

 Eau du robinet

0,00331€/L

 321€ ÉCONOMISÉS
 HYGIÈNE

 Gel douche

75€

 Pains de savons

15€

60€ ÉCONOMISÉS 
GASPILLAGE ALIMENTAIRE 

Je laisse périmer les denrées dans mon frigo, je jette les restes 

500€

 Je cuisine les restes, je fais attention aux dates limites de consommation

0€

 500€ ÉCONOMISÉS
CAFÉ 

Prix d'une capsule

0,40€ (pour 2 cafés/pers par jour : 584 €/an)

Café moulu, 1 paquet par semaine

3,50€ (pour 1 paquet/semaine : 182 €/an)

402€ ÉCONOMISÉS 
VAISSELLE PIQUE-NIQUES

 5 pique-niques ou anniversaires par an

57€

Vaisselle et nappe lavable

0€ 

57€ ÉCONOMISÉS 
 AMPOULES 

Ampoules à incandescence

175€

Ampoules LED

125€ 

50€ ÉCONOMISÉS 
 COUCHES

Couches jetables

660€ 

Couches lavables

320€ 

 340€ ÉCONOMISÉS
 COTONS DÉMAQUILLANTS

Disques démaquillants

22€ 

Lingettes lavables

7€ 

15€ ÉCONOMISÉS 
 PRODUITS MÉNAGERS

Produits ménagers achetés en grande surface 

220€

Bicarbonate, vinaigre blanc et produits fabriqués maison

80€

 140€ ÉCONOMISÉS
RÉPARATION D'UN APPAREIL 

4 objets rachetés

500€ 

4 objets réparés

65€ 

435€ ÉCONOMISÉS 
 ACHAT D'OCCASION PLUTOT QUE NEUF

Achat de 5 objets / meubles du quotidien

1550€ 

Mêmes achats en brocante ou site de seconde main

485€ 

1065€ ÉCONOMISÉS  
TOTAL

 

3 385 € ÉCONOMISÉS CHAQUE ANNÉE 

TOTAL / MOIS

282 € ÉCONOMISÉS PAR MOIS

 

 

Agissons ensemble

La politique de prévention des déchets de la Métropole est portée par deux programmes complémentaires : le Programme Local de Prévention 2 (PLP2) et le le Contrat d’Objectif Déchets et Economie Circulaire dit CODEC.

Moins de déchets et une meilleure valorisation, tels sont les objectifs du schéma directeur déchets 2020 -2030.

La Métropole, au travers de son schéma directeur déchets voté en novembre 2017, s'est fixé des objectifs ambitieux d’ici 2030 :

  • Un renforcement de la politique de réduction des déchets, notamment une réduction de 20 % du tonnage produit sur l’ensemble des déchets du territoire (déchèteries comprises),
  • Une incitation plus forte sur le tri à la source qui permettra aux usagers de diminuer de 50 % la production d’Ordures Ménagères Résiduelles. (poubelle grise),
  • Une augmentation de la part de matières recyclées (matériaux ou organiques) pour minimiser la part de l’incinération.

2021 : la Métropole teste le comptage automatique des déchets

  • La Métropole teste en 2021 un système de comptage précis, par adresse, du volume de déchets collecté. 
  • Cette opération-test concerne 5% de la population (environ 22 000 habitants) répartis sur 6 quartiers ou communes représentatifs de la Métropole : Domène Est, Echirolles(La Commanderie), Grenoble (La Capuche et Saint Bruno/Berriat), Poisat et Seyssins, (Pré-Nouvel)
  • Le but de l'opération est de contrôler le matériel utilisé et d'évaluer la capacité à faire évoluer la Taxe d'enlèvement des ordures ménagères en fonction des volumes de déchets collectés.
  • Ce test est réalisé "à blanc" : il ne change rien pour les habitants concernés et n'aura aucune incidence sur leur taxe.

Comment ça marche ? 

  • Toutes les poubelles ou points d’apports volontaires sont aujourd'hui équipés de puces électroniques (qui n'émettent aucune onde). Ces puces sont consultées lors du ramassage des ordures. Grâce à ces informations, il est possible de connaitre précisément la production de déchets "à l'adresse".
  • Les données enregistrées sont ensuite analysées pour mieux connaitre la production de déchets.
  • Cette connaissance fine doit alors permettre l'amélioration des service de collecte et la mise en place d'actions adaptées pour réduire le volume de déchets produits.    

Un test permettant l'étude d'une éventuelle taxe plus incitative et plus juste, sur le principe du "pollueur-payeur"

  • Cet test de recueil de données permet d'étudier la possibilité de rendre incitative l’actuelle Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) qui deviendrait alors une TEOMi (I pour Incitative), comme le prévoit le schéma directeur des déchets 2020-2030 de la Métropole, voté en 2017 par les élus métropolitains.
  • La TEOMi permettrait une plus grande équité grâce à l'application du principe pollueur/payeur. Aujourd’hui calculée uniquement sur la valeur locative du logement, la TEOMi deviendrait l’addition d’une part fixe (plus faible mais toujours calculée sur la valeur locative du logement) et d’une part variable (calculée en fonction du volume de déchets produits).
  • Avec ce système, c'est le volume des poubelles qui est comptabilisé (et pas leur poids) selon le principe suivant : un bac sorti = un bac plein comptabilisé. La fréquence de sortie de la poubelle grise a alors une influence sur la part variable : moins on sort sa poubelle grise, moins la part variable sera élevée.
  • Les poubelles de tri (verte) et de déchets alimentaires (marron) sont également comptabilisées mais pas pris en compte dans la part variable. Plus on trie, moins la part variable sera élevée.