Bientôt, un immeuble entièrement en bois à Grenoble

Publiée le 26 février 2020

La construction du plus haut bâtiment en bois réalisé en zone sismique en France vient de démarrer dans l’éco-quartier Flaubert à Grenoble.

Image de synthèse du bâtiment le Haut-bois
Image de synthèse du bâtiment le Haut-bois © Atelier17C et ASP architecture

A l’été 2021, l'immeuble le Haut-Bois accueillera 56 logements sociaux répartis sur neuf étages. Un projet du bailleur social métropolitain Actis qui réalise ainsi le premier bâtiment de cette envergure labellisé Passiv Hauss (un label de construction à très faible consommation d’énergie).

Un matériau aux multiples avantages

« Nous allons réaliser un bâtiment à très hautes performances environnementales et énergétiques en utilisant toutes les qualités intrinsèques du bois : son pouvoir d’isolation, son étanchéité à l’air, sa résistance aux tremblements de terre… », indique Jacques Felix-Faure, l’un des architectes du projet.

Douze fois plus isolant que le béton, le matériau bois présente un bilan carbone positif et permet également de construire une structure plus légère que les constructions traditionnelles. La préfabrication en ateliers de certaines parties du bâtiment facilite leur mise en place sur le chantier, réduisant ainsi sa durée à 16 mois (contre 24 mois pour un bâtiment similaire en béton).

Un bâtiment écologique et économique pour les locataires

Grâce aux performances isolantes du bois, à l’installation d’une ventilation double flux et de triple vitrage, les logements seront dépourvus de radiateurs et de planchers chauffants.

Les besoins en énergie, ainsi réduits au minimum, seront notamment satisfaits par le raccordement au réseau de chaleur de l’ensemble de la ZAC Flaubert. Un système de récupération de chaleur sur les eaux usées des douches et lavabos viendra compléter le dispositif en assurant un minimum de 30% des besoins en eau chaude.

En plus du confort généré par l’ensemble de ces performances, les locataires pourront bénéficier d’économies conséquentes sur leurs charges (de l’ordre d’un smic mensuel/an).

Un bâtiment alliant bois et zinc

1500 m3 de bois seront utilisés pour la construction du bâtiment, dont 15% issu de la filière locale (Isère), 15% des Vosges, le reste provenant des Alpes (hors France).

Extérieurement, le bois ne sera visible que sur certaines parties du bâtiment, choisies volontairement, puisque la structure sera entièrement recouverte par une couverture en Zinc afin de protéger l’immeuble des agressions extérieures et d’assurer sa pérennité dans le temps (voir photo de l'échantillon de la façade présentée par l'architecte Jacques Felix-Faure ci-contre).