Réemploi : 1200 kg d’objets déjà collectés dans les donneries

Publiée le 11 octobre 2021

Lancé il y a tout juste un mois dans quatre déchèteries métropolitaines (Vif, Saint-Martin-d’Hères, Saint-Égrève et Échirolles), le dispositif qui permet de récupérer des objets en bon état ou facilement réparables afin de leur donner une seconde vie affiche des débuts prometteurs.

Stand donnerie à Saint-martin-d'Hères

Il est 11h ce samedi 9 octobre et la déchèterie de Saint-Martin-d’Hères est en effervescence. Les véhicules chargés de déchets à jeter vont et viennent dans un ballet ininterrompu. Au fond de la déchèterie, bien visible avec son chapiteau jaune, la donnerie - dans laquelle les dons objets divers s’amoncellent - attire les curieux.

« Aujourd’hui, on a eu des jouets, de la vaisselle, un peu de mobilier, des luminaires… C’est très varié », indique François, employé de Fabricanova qui récolte les objets sur le stand et informe les usagers. « On nous a même amené une box connectée qui fonctionne ».

Certains découvrent ce nouveau service lancé par la Métropole. « Je ne connaissais pas le concept », déclare Monique 72 ans, venue jeter d’autres déchets. « Je pense que c’est une bonne chose. J’ai l’habitude de faire des dons à des associations comme la Brocante de Mamie mais c’est pratique de savoir qu’il y a désormais une collecte ponctuelle à la déchèterie de Saint-Martin-d’Hères ».

Grégory, 42 ans, apprécie aussi l’aspect pratique du dispositif : « En ce moment, je vide la maison de mes grands-parents et je viens régulièrement à la déchèterie. J’ai vu le panneau indiquant qu’on pouvait faire des dons d’objets encore en bon état à l’entrée. Je suis donc revenu pour en amener ».

Afin de connaître les habitudes des usagers en matière de réemploi et d’évaluer ce nouveau dispositif, François et son collègue enregistrent chaque passage sur une tablette et soumettent les usagers à un petit questionnaire.

Près de 1200 kg d’objets collectés en septembre dans les donneries

Aux donneries fixes, qui s’installent en alternance dans les quatre déchèteries concernées un samedi par mois, s’ajoutent des donneries ponctuelles. Celles-ci sont mises en place à l’occasion des déchèteries Flexi ou lors d’évènements spécifiques (marchés, brocantes…).

En septembre, trois donneries Flexi ont ainsi été organisées à Quaix-en-Chartreuse, Miribel-Lanchâtre et au parc Paul Mistral de Grenbole.

Au total, sur l’ensemble des six donneries, près de 1200 kg d’objets ont été récoltés au mois de septembre. Parmi ces dons, 82 % des objets ont été conservés (les 18% restants ne l’ayant pas été en raison d’un état trop dégradé) avec une majorité de meubles, de textiles, de livres et de vaisselle (plus de 80 % des objets donnés). Des chiffres encourageants pour la suite.

EN SAVOIR PLUS SUR LES DONNERIES

 


* Le collectif Fabricanova qui gère les donneries pour le compte de la Métropole regroupe Envie Rhône-Alpes, Emmaüs Grenoble, Qualirec, Ulisse Grenoble Solidarité, Cycles&Go, Régie de quartier Villeneuve Village Olympique, Régie de quartier Pro’Pulse, l’association Aplomb/Eco’mat38, les ateliers Marianne et Grenoble Alpes Métropole.