Au conseil métropolitain, la convention pour le climat et le dispositif « tranquillité résidentielle »

Publiée le 1 février 2021

Le conseil métropolitain s’est réuni vendredi 29 janvier pour une séance en visioconférence. On y a parlé notamment du climat, de la tranquillité résidentielle, du siège métropolitain ou encore de l’isolation des maisons.

une séance du conseil métropolitain
une séance du conseil métropolitain : Grenoble Alpes Métropole

  • Lancement de la convention citoyenne métropolitaine pour le climat
    En complément de son Plan Air Énergie Climat, la Métropole va mettre en place une convention citoyenne pour le climat composée de 150 personnes tirées au sort (et rémunérées), représentatifs de la société, des 49 communes du territoire, pour répondre à deux questions : quelles actions mettre en œuvre pour réduire les gaz à effet de serre, et que faire pour atteindre la neutralité carbone ?

  • Soutien au dispositif « tranquillité résidentielle »
    La Métropole et huit communes ont décidé de rallier un nouveau dispositif de tranquillité résidentielle porté par les bailleurs sociaux. Des agents d’une société privée, non armés, interviennent sur des sites déterminés pour limiter les rassemblements abusifs dans les parties communes (escaliers, halls d’immeuble, garage, parking…). L’objectif est d’améliorer le cadre de vie des habitants.
    Lire à ce sujet le prochain magazine de Grenoble Alpes Métropole distribué à partir du 4 février

  • Des aides financières pour la rénovation des maisons individuelles
    Jusqu’à présent, les propriétaires de maisons individuelles du territoire métropolitain bénéficiaient d'un audit énergétique financé par la Métropole. Désormais, celle-ci va financer une partie de leurs travaux d’isolation et de rénovation thermique de leur logement. En fonction des ressources du propriétaire et de l'ampleur des travaux, cette aide se chiffrera entre 1000 et 10 000 euros (avec une prime complémentaire de 1000 à 1500€ en cas de recours à des matériaux isolants biosourcés, c’est-à-dire issus de matière végétale ou animale) et sera complémentaires des autres aides disponibles;
  • Raccordement des bâtiments de l'Université Grenoble-Alpes au réseau de chaleur principal de la Métropole
    La Métropole, en lien avec le Crous, Grenoble INP et la compagnie de chauffage, va raccorder progressivement 40 bâtiments du campus universitaire au réseau de chauffage métropolitain, permettant notamment de diviser par huit les émissions de gaz à effet de serre du campus liés au chauffage.