Episol lutte contre la précarité alimentaire

Publiée le 26 janvier 2021

L’épicerie solidaire située à Grenoble propose des tarifs adaptés aux revenus de chacun. Pour permettre à tous, y compris les plus précaires, d’accéder à une alimentation saine et de qualité.

Des clients dans l'épicerie Episol

C’est une épicerie de quartier comme on en trouve un peu partout. Sur ses étals, des fruits et légumes, des denrées alimentaires, des produits d’hygiène… À une différence près. Episol propose trois gammes de prix adaptées au porte-monnaie de ses clients. Les plus défavorisés peuvent ainsi bénéficier de tarifs réduits tandis que ceux situés dans la tranche la plus haute soutiennent la démarche en payant des tarifs similaires aux autres épiceries de quartier. Car le magasin est ouvert à tous. Pour exemple, le paquet de 500g de semoule bio peut varier de 1,20 € au tarif le plus bas à 1,55 € au maximum. Les pommes, de 1,90 €/kg à 2,5 €/kg.

Ouverte en 2015, Episol*, qui a le statut d’association, compte aujourd’hui environ 1000 adhérents. Parmi eux, des étudiants, des travailleurs qui ont du mal à boucler les fins de mois, des familles modestes, des personnes âgées… Comme Denis, 65 ans, un habitué des lieux : « Je viens de Fontaine pratiquement tous les jours. Ici les gens sont très sympas et il n’y a pas photo en termes de prix. Je retourne en grande surface uniquement pour des produits que je ne trouve pas dans l’épicerie ». D’autres, viennent simplement par commodité ou solidarité.

Valoriser les circuits courts

« Afin de satisfaire tout le monde, on essaie de proposer quatre gammes pour chaque produit : du bio, du local, du classique et des produits issus de la récupération », indique Arthur Bachmann de l’association Episol. « Mais notre volonté est de privilégier les producteurs du territoire ». On peut ainsi s’approvisionner en poireaux, carottes et salades venant de Meylan, en bières brassées à fontaine ou Grenoble... « Tout notre enjeu est d’arriver à faire fonctionner la dimension solidaire et écologique du projet », précise Arthur Bachmann.

Quatre emplois en insertion

Si l’épicerie solidaire est le navire amiral de l’association, celle-ci propose également un service de paniers solidaires sur Grenoble et une épicerie mobile se déplaçant dans les communes du territoire. Pour faire fonctionner l’ensemble, l’association emploie quatre personnes en insertion, une dizaine de salariés permanents et peut également compter sur une soixantaine de bénévoles motivés.

 


* L'épicerie EPISOL est un projet issu de quatre structures : le chantier d’insertion La Remise, le CCAS de Grenoble, le Diaconat Protestant et le Secours catholique.

Coordonnées :
Episol – 45 rue Général Férié à Grenoble
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 13h et de 15h à 19h