Un éclairage public maitrisé

Pour réduire la facture énergétique et protéger la biodiversité, la Métropole s'est engagée, aux côtés des communes, à maîtriser l'éclairage public.

Le Schéma d'aménagement lumière

  • La Métropole a fixé les principes et les objectifs en matière d’éclairage public dans son Schéma d'aménagement Lumière
  • Ce Schéma d'aménagement Lumière veut développer, avec toutes les communes volontaires, des outils et des actions de sensibilisation pour contribuer aux efforts d’économies et de respect de l’environnement.

Les principes du Schéma d'aménagement lumière

  • Faire des économies d'énergie

L'éclairage public vise à préserver la sécurité des habitants tout en offrant un éclairage maîtrisé, durable et qualitatif, tout en réduisant la consommation d'énergie, et donc des coûts.

  • Protéger la biodiversité  

Saviez-vous que les éclairages perturbent les migrations nocturnes des rouge-gorge, des grives ou des alouettes ? Que pour le petit rhinolophe, une espèce de chauve-souris menacée en Rhône-Alpes, une zone éclairée représente une barrière infranchissable ? L’éclairage public constitue une source majeure de pollution lumineuse qui participe à l'appauvrissement de la biodiversité.

  • Pouvoir observer les étoiles

Aujourd'hui, 99% de la population européenne vit sous un ciel entaché d'une pollution lumineuse et 60% de ne peut plus voir la voie lactée. Or, l'observation des étoiles fait partie de toutes les cultures du monde. En outre, cette perte du ciel nocturne peut provoquer un dérèglement de nos rythmes biologiques.

Les objectifs du Schéma d'aménagement lumière

Le Schéma d'aménagement Lumière métropolitain poursuit trois objectifs :

  • Réduire la consommation énergétique de l’éclairage public de 60%
  • Augmenter de 10% à 25 % le nombre de points lumineux éteints la nuit et généraliser une diminution de puissance des points lumineux existants
  • Protéger la biodiversité dans l’ensemble des zones naturelles, agricoles et forestières, soit environ 20 % du patrimoine de l’éclairage public de la Métropole

Les préconisations et mesures du Schéma d'aménagement lumière

  • Ne plus étendre les zones éclairées, voire supprimer les éclairages inutiles
  • Concevoir le juste éclairage avec du matériel adapté, performant et pilotable à distance
  • Généraliser et harmoniser les dispositifs d’extinction et de variation de l’intensité
  • Agir sur l’ensemble du parc d’éclairage public et privé

Le service métropolitain de l'éclairage public

  • La Métropole met à disposition des communes de son territoire un service de l'éclairage public
  • Ce service a pour vocation de les accompagner dans leurs objectifs de réduction de l'éclairage public et de les assister dans la gestion et la rénovation de leur éclairage
  • La Métropole gère environ 7 200 points lumineux pour le compte de 15 communes : à Claix, Quaix-en-Chartreuse, Vaulnaveys-le Haut, Séchilienne, Saint-Barthélémy-de-Séchilienne, Poisat, Le Pont-de-Claix, Herbeys, Corenc, Jarrie, Noyarey, Saint-Paul-de-Varces, Veurey-Voroize, Sarcenas et Champagnier.

 

Une charte d'engagement avec les communes

La Métropole propose aux communes volontaires de s’engager dans des objectifs de renouvellement de leurs installations et de signer une charte :

  • 24 communes sont signataires de cette charte : Vaulnaveys-le-Haut, Saint-Barthélémy-de-Séchilienne, Jarrie, Poisat, Noyarey, Le Pont-de-Claix, Veurey-Voroize, Champagnier, Meylan, Herbeys, Saint-Egrève, Seyssins, Bresson, Fontaine, Proveysieux, Varces, Grenoble, Saint-Martin-le-Vinoux, Gières, Eybens, La Tronche, Quaix-en-Chartreuse, Sarcenas, Claix.
  • Elles représentent environ 44 000 points lumineux (sur un total de 67 000 à l’échelle de la Métropole)
  • Les gains attendus suite à la mise en action dans ces communes sont estimés à environ 7 600 MWh par an d'ici 2025 (soit 1 à 1,15 million d'euros économisés chaque année) et environ 10 900 MWh par an d'ici 2035 (soit 1,4 à 2,2 million d'euros économisés chaque année)

Une Métropole engagée contre le pollution lumineuse des enseignes et et vitrines

  • La nuit, les vitrines, enseignes, publicités, bureaux, façades et parkings des locaux professionnels doivent obligatoirement être éteints.
  • Engagée en faveur de la sobriété énergétique, la Métropole va plus loin que la réglementation française en imposant une extinction des enseignes et dispositifs publicitaires entre 23h et 7h dans les 49 communes de la métropole, au lieu d'1h à 6h comme l’impose la loi.
  • Pour en savoir plus, consultez notre page "Réduire mon éclairage" destinée aux professionnels.

Aidez-nous à améliorer notre site

Êtes-vous satisfait du contenu de cette page ?

* Champs obligatoires


Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité.

Cela peut vous intéresser

Règlement local de publicité intercommunal (RLPI)

Le Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI), en vigueur...

RLPI - reglement publicite grenoble - publicites grenoble

Réduire mon éclairage

Limiter l'éclairage de son commerce ou de ses locaux...

Bientôt de nouvelles aides à l'achat d'un vélo

Le SMMAG, la Métropole et le Grésivaudan proposeront au...

Actualité