Un territoire forestier

Chênes, hêtres, sapins, châtaigniers... La forêt s'étend sur plus de 32 000 hectares du territoire métropolitain. Un espace naturel qui nous enchante, nous protège mais qui reste fragile.

La Métropole la plus forestière de France

  • La forêt de la Métropole s’étend sur plus de 32 000 hectares, soit un taux de boisement de 57% (presque le double de la moyenne nationale), ce qui fait de la Métropole grenobloise la plus forestière de France
  • Cette forêt se caractérise notamment par des peuplements diversifiés : hêtres, sapins, chênes, châtaigniers…
  • 60% de cette forêt est privée. Les communes sont également propriétaires de parcelles forestières, ainsi que l’État et, dans une moindre mesure, la Métropole (380 ha)

répartition des espaces boisés dans la métropole

 

La forêt, notre précieuse alliée

  • La forêt abrite une faune et une flore riches et diversifiés qu’il faut préserver
  • Trait d’union entre ville et montagne, elle offre de superbes paysages et des opportunités d'évasion tout au long de 900 km de sentiers balisés sur le territoire métropolitain
  • Elle participe à la préservation des ressources en eau avec près de 70 points de captage en forêt
  • Elle est notre meilleure alliée face au dérèglement climatique. La forêt stocke environ 128 000 tonnes de CO2 par an, ce qui correspond à 7% des émissions de gaz à effet de serre du territoire. L’évolution rapide du climat interroge d'ailleurs le choix des essences et la manière de gérer les peuplements forestiers (quelles essences adaptées au climat de demain ? Pour quels usages ?).
  • Pour répondre à ce défi, la Métropole a adopté en 2022 le Plan Canopé qui vise à protéger les arbres existants et augmenter la plantation de nouveaux arbres
  • La forêt protège contre les chutes de blocs de pierre, qui se multiplient avec le réchauffement climatique
  • La forêt sert aussi à la construction : près de 50 000 m3 de bois sont exploités annuellement sur le territoire de la métropole. Ces bois alimentent environ 600 entreprises de la Métropole (qui génèrent plus de 2000 emplois)
  • Enfin, la forêt sert à nous chauffer. La Compagnie de chauffage métropolitaine consomme annuellement 177 000 tonnes de bois déchiquetés, dont l’énergie alimente le réseau de chaleur urbain. L’essentiel de ce bois provient d’un bassin d’alimentation de 80 km autour de l’agglomération.

Aidez-nous à améliorer notre site

Êtes-vous satisfait du contenu de cette page ?

* Champs obligatoires


Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité.

Cela peut vous intéresser

Le Plan canopée

Ils participent à la lutte contre les îlots de chaleur, à la...

Deux réserves naturelles régionales

La Métropole gère deux Réserves naturelles régionales, les Isles...

Bientôt de nouvelles aides à l'achat d'un vélo

Le SMMAG, la Métropole et le Grésivaudan proposeront au...

Actualité