Les indices de qualité de l'air

Quels sont les principaux polluants ? Quelles sont les sources de pollution ? Comment la qualité de l'air évolue dans la métropole grenobloise ? Toutes les réponses à vos questions.

Le territoire vu de la Bastille

C'est quoi un indice de qualité de l'air ?

  • L’indice de qualité de l’air est un indicateur journalier simplifié destiné à informer les citoyens de la qualité de l’air qu’ils respirent

  • L'indice de qualité de l'air est basé sur la mesure de :

    • L’ozone (O3)
    • Le dioxyde d’azote (NO2)
    • Le dioxyde de soufre (SO2)
    • Les particules PM10
    • Les particules fines PM2,5
  • Grâce à cet indice, les habitants peuvent connaître l’état de la qualité de l’air près de chez eux et sa prévision pour le lendemain, et adapter leurs activités en conséquence

Je vérifie la qualité de l'air dans ma commune

L'indice ATMO

  • L’indice ATMO agit comme un thermomètre avec six couleurs et une graduation spécifique qui donne une représentation différente de la qualité de l’air
  • Les termes utilisés sur cette échelle vont de "bon" à "extrêmement mauvais"
  • Dans la région, l'indice de qualité de l'air est développés par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l’observatoire régional pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air

 

Les bons gestes à adopter selon l’indice du jour

  • Du niveau bon au niveau dégradé : profitez de vos activités habituelles, privilégiez les parcs, les zones et rues piétonnes, faites du sport en extérieur, aérer votre logement 10 à 15 minutes, deux fois par jour...
  • Du niveau mauvais au niveau extrêmement mauvais : limitez les activités physiques intenses, prendre conseil auprès d'un médecin en cas de gêne respiratoire, empruntez les rues piétonnes et évitez les voies encombrées par les voitures, continuez d'aérer votre logement 10 à 15 minutes, deux fois par jour même en cas de pollution...
  • Retrouvez ces conseils et d'autres sur le site d'ATMO-Auvergne-Rhône-Alpes

Les populations les plus sensibles

  • Les enfants dont les poumons ne sont pas complètement formés (la fin de la croissance de l’appareil pulmonaire se produit vers 10-12 ans)
  • Les personnes âgées, en raison du vieillissement des tissus respiratoires et de pathologies plus fréquemment associées, ainsi que d’une diminution des défenses respiratoires
  • Les personnes souffrant de pathologies chroniques (maladies respiratoires chroniques allergiques et asthmatiques, maladies cardio-vasculaires, diabétiques…)
  • Les fumeurs, dont l'appareil respiratoire est déjà irrité par le tabac

Aidez-nous à améliorer notre site

Êtes-vous satisfait du contenu de cette page ?

* Champs obligatoires


Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité.

Cela peut vous intéresser

Emprunter un capteur

L'observatoire local de la qualité de l'air, Atmo...

Adopter les bonnes pratiques du chauffage au bois

Entretien régulier, bois sec et de qualité, allumage par le haut...

Ouverture d’une nouvelle station électrique, GNV et BioGNV

Situé au Marché d'intérêt national et opérée par Engie, elle a...

Actualité