Le féminisme fait le printemps

Publié le

La Métropole lance un cycle de quatre conférences-débats avec des personnalités inspirantes pour mettre en lumière certains enjeux des luttes féministes. Prochain rendez-vous le jeudi 1er juin.

Ces conférences, organisées en partenariat avec la librairie Arthaud, sont gratuites et ouvertes au grand public sans inscription les 27 avril, 1er juin, 15 juin et 6 juillet à 18h30. Elles ont lieu au au siège de Grenoble Alpes Métropole, 1 place Malraux à Grenoble.

 

Jeudi 27 avril

  • Lucile Peytavin, conférencière et essayiste, a publié « le coût de la virilité, ce que la France économiserait si les hommes se comportaient comme des femmes» (éd. Anne Carrière, 2021).

    Partant du constat de surreprésentation des hommes dans les comportements violents et à risque, elle démontre, chiffres à l’appui, le poids de ces actes principalement masculins et de leurs conséquences dans les finances publiques. Police, justice, santé, éducation… des dizaines de milliards d’euros d’argent public.
    Historienne de formation, experte dans la prévention des violences pour le cabinet Psytel, elle est Membre de l'Observatoire sur l'émancipation économique des femmes de la Fondation des femmes et également co-fondatrice de l’association « Genre et statistiques ».
  • Écouter le podcast

Jeudi 1er juin

  • Titiou Lecoq, journaliste, essayiste, blogueuse et romancière, a publié « le couple et l’argent, pourquoi les hommes sont plus riches que les femmes » (éd. l’Iconoclaste, 2022).

    Elle se penche sur les trajectoires et stratégies de gestion de l’argent au sein des couples hétérosexuels. En amour on ne compte pas… on devrait ! Quels pièges éviter pour ne pas renforcer les inégalités, et pourquoi parler d’argent même quand on s’aime.
    Elle est également autrice des essais « Libérées! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale»et « les grandes oubliées, pourquoi l’histoire a effacé les femmes ».
  • Écouter le podcast

Jeudi 15 juin

Des autrices locales nous parlent de leur engagement et de leur envie de transmettre

  • Candice de Léo, essayiste, a publié en 2022 « et si les princes portaient des robes » (éd. Le livre de poche). Ecrit alors qu’elle avait 16 ans, cet essai rassemble ses réflexions, ses expériences et ses inspirations de jeune féministe. Elle a été lauréate de l’édition 2021 de l’appel à projets « jeunes pour l’égalité » de la Métropole.
  • Tess Kinski, autrice et dessinatrice de BD, a publié en 2022 « Super Cyprine » (éd. Massot). Elle invente une superhéroïne à la cyprine corrosive menant une lutte vengeresse contre les harceleurs de rue, les hommes violents et le sexisme. Un récit à l’humour mordant, expression cathartique d’une colère partagée par de nombreuses femmes.
  • Écouter le podcast

Jeudi 6 juillet

  • Margaux Collet, consultante et formatrice sur l’égalité femmes-hommes, directrice associée de Coop-Egal. Elle nous parlera de politiques publiques menées en Europe dont nous pourrions nous inspirer pour mieux repérer et agir contre les inégalités et les violences persistantes.

    Elle est également co-autrice de « Beyoncé est-elle féministe? et autres questions pour comprendre le féminisme » (2018-First) et «Le Féminisme pour les nul·le·s» (septembre 2019-First)
  • Écouter le podcast

Retrouvez tous les podcasts en ligne

Cela pourrait vous interesser

Le Féminisme fait le Printemps revient en 2024 avec une nouveauté

La deuxième édition du cycle de conférences sur le féminisme...

Actualité

L'insertion professionnelle, "c'est gagnant-gagnant"

Permettre à des personnes éloignées de l’emploi de retrouver...

Actualité

Lutte contre les violences faites aux femmes : "Les coups d'un soir n'existent pas, il recommencera"

Grenoble Alpes Métropole a lancé sa campagne de lutte contre les...

Actualité