Fonds de cohésion sociale territoriale

La politique de cohésion sociale territoriale est complémentaire de l'engagement de la Métropole dans la politique de la ville. Il s'agit d'une intervention volontaire de Grenoble-Alpes Métropole pour réduire les inégalités territoriales et favoriser la cohésion sociale et territoriale à l'échelle des communes membres.

Appel à projets 2020 : suivi des dossiers

Si vous avez déposé un dossier de demande de subventions du fonds de cohésion sociale territoriale de Grenoble-Alpes Métropole, vous devez compléter ce dernier en fournissant différentes pièces nécessaires à votre paiement, quel que soit le montant de la subvention accordée par la Métropole pour votre action.

1. Téléchargez
le mémento des pièces à fourniR POUR LES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT

LE MÉMENTO DES PIÈCES À FOURNIR POUR LES SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT

2. Complétez votre dossier avec ces pièces avant le 10 avril 2020, en vous connectant sur votre compte personnel sur notre plateforme

demarches.lametro.fr

Orientations du fonds de cohésion sociale territoriale

Grenoble-Alpes Métropole a mis en place pour la période 2015-2020 un fonds spécifique dit Fonds de cohésion sociale territoriale avec un volet de financement en fonctionnement et un autre en investissement.

Les grandes orientations de ce fonds de cohésion sociale territoriale sont les suivantes :

Trois axes transversaux

  • La participation des citoyens
  • La promotion de l'égalité
  • La jeunesse et le lien entre les générations

Quatre axes stratégiques

  • Réduire les inégalités et développer les solidarités
  • Soutenir les actions de sécurité et de tranquillité publique
  • Favoriser l'emploi et le développement d'activités
  • Accompagner le renouvellement urbain et la GUSP (Gestion Urbaine et Sociale de Proximité)

Vous trouverez le détail des orientations de Grenoble-Alpes Métropole pour la cohésion sociale territoriale dans la délibération cadre du 7 novembre 2014 à télécharger ci-dessous ainsi que le cahier cartographique identifiant les communes avec des zones de précarité identifiées et pouvant prétendre au fonds de cohésion sociale territoriale.