Expression des groupes politiques

Cette rubrique est consacrée à l’expression des groupes politiques représentés à la Métropole.

Tribunes de Juin/Juillet 2022

Une Métropole d'avance (UMA) - Majorité

Céline Deslattes - Conseillère municipale de Grenoble 
Francis Dietrich - Maire de Champ-sur-Drac 
Co-présidente et co-président du groupe Une Métropole d’Avance (UMA)

L’eau, bien commun métropolitain grenoblois

Notre beau territoire est intrinsèquement lié à la présence de l’eau qui a façonné notre histoire comme nos paysages. Autrefois vectrice de l’installation des populations mais aussi parfois destructrice, l’eau a depuis été canalisée et ses enjeux ne sont plus tout à fait les mêmes aujourd’hui. Face aux sécheresses récurrentes, aux températures hors norme, ici dans les Alpes comme ailleurs, cette précieuse ressource constitue plus que jamais un bien commun de l’humanité qu’il nous faut chérir et préserver afin de répondre au défi climatique. Indispensable à notre vie commune et la nécessité de sa gestion 100%publique, la solidarité d’accès à cette ressource naturelle : qu’elle soit géographique auprès de nos territoires voisins (Voironnais et Grésivaudan) et qu’elle soit accessible aux foyers les plus précaires grâce à un dispositif de tarification sociale, toutes ces dispositions doivent tendre à un véritable droit à l'eau.

unemetropoledavance.fr

Notre Métropole commune (NMC) - Majorité

Cyrille Plénet - Maire de Séchilienne, Vice-présidente à l’agriculture, la filière bois et la montagne
Jean-Luc Corbet - Maire de Varces-Allières-et-Risset
Co-présidente et co-président du groupe Notre Métropole Commune (NMC)

La Métropole engagée dans la gestion durable de nos forêts !

Avec un territoire couvert à 57% par la forêt et de plus de 600 entreprises pour environ 2300 emplois, la Métropole est particulièrement concernée par l’entretien et la gestion de ses forêts, encore plus dans le contexte de changement climatique qui peut les fragiliser. Les forêts sont des ressources essentielles à la filière bois, des réservoirs indispensables de biodiversité et des espaces récréatifs et protecteurs très appréciés de toutes et tous. Une démarche exemplaire est mise en œuvre pour préserver les multiples enjeux et usages: soutien aux entreprises de la filière de bois local, élaboration de plans de gestion, notamment dans les espaces naturels et de loisirs, création de dessertes forestières, développement des réseaux de chaleur avec des chaudières à bois, ou encore intégration du bois dans la construction du futur siège métropolitain !

facebook.com/notremetropolecommune

 

Arc des communes en transitions écologiques et sociales (ACTES) - Majorité

Souad Grand - Maire-adjointe du Pont-de-Claix
Bertrand Spindler - Maire de la Tronche
Co-présidente et co-président du groupe Arc des Communes en Transitions Ecologiques et Sociales (ACTES) 

Les bons comptes de la Métropole

Chaque année les collectivités votent le compte administratif, qui trace les dépenses et recettes de l’année précédente. Le compte administratif 2021 de la Métropole montre que les recettes ont augmenté en 2021. Ces recettes viennent essentiellement des impôts payés par les entreprises. Les industries en particulier, très présentes chez nous, ont bien résisté à la crise sanitaire, et notre territoire s’en sort donc mieux que d’autres. Ainsi, la Métropole peut continuer à investir beaucoup, et, en retour, faire travailler nos entreprises. En 2021, la Métropole ne reçoit plus de taxe d’habitation. C’est bien pour les ménages et leur pouvoir d’achat, mais la Métropole perd son lien d’impôt direct avec les habitants. L’État compense par un reversement de TVA, cet impôt réputé indolore, mais payé également par tous sans distinction de revenus, et sans dégrèvement.

facebook.com/elusactes.lametro

Communes, coopération et citoyenneté (CCC) - Majorité

Jean-Paul Trovéro 
Conseiller municipal de Fontaine 
Président du groupe Communes, Coopération et Citoyenneté (CCC) 

Vacances pour toutes et tous, un droit à défendre ! 

Voilà juin, l’été arrive et 60% des ménages partiront en vacances. C’est-à-dire que 40%ne le feront pas. Ce chiffre stagne depuis les années 80. Si 13% des personnes qui ne partent pas le font par choix, la plupart subissent une privation. La première cause est financière dans 47% des cas. Devant les vacances, les inégalités sont fortes puisque seulement 37% des personnes avec un revenu de moins de 1200€ en profitent contre 81% des revenus supérieurs à 2600€. Et devant l’inflation, beaucoup de ménages risquent de renoncer à voyager. Une augmentation du SMIC et des pensions, c’est indispensable aussi pour garantir le droit aux vacances. Les collectivités locales jouent un rôle important pour permettre aux enfants de partir, et pour offrir loisirs et culture à celles et ceux qui restent.Mais là aussi le prochain gouvernement devra donner aux collectivités les moyens d’assurer leurs missions.

facebook.com/CommunesCooperationCitoyennete

Communes au coeur de la Métropole (CCM) - Opposition

Dominique Escaron
Maire du Sappey-en-Chartreuse
Président du groupe Communes au  Cœur de la Métropole (CCM)

Le plus petit dénominateur commun

Depuis l’élection du président de la Métropole, les relations entre celle-ci et la Ville de Grenoble ne cessent de se détériorer. De nouvelles étapes ont été franchies avec les ambitions du maire de Grenoble et l’ascendance de l’extrême gauche. Face à ces nouveaux champions de la communication, la Métropole aussi essaie de valoriser son action qui manifestement reste insuffisamment lisible sur le terrain de nos communes. Alors pour donner l’impression que tout va bien, rien de mieux que de s’offrir un publi-reportage à 8000€ dans Les Affiches ! Si cette démarche est légale, sur le plan éthique elle interpelle, laissant supposer un travail journalistique qui n’est en fait que propagande non contradictoire. Heureusement les portraits en grand de nos dirigeants sont flatteurs et nous rassurent ! Il serait temps de tirer les leçons de cette majorité qui n’a que peu de sens, si ce n’est la seule volonté de garder des postes, jusqu’à réduire les ambitions de notre territoire au plus petit dénominateur commun...

facebook.com/CCMGrenoble/

 

Métropole territoires de progrès solidaires (MTPS) - Opposition

Laurent Thoviste 
Conseiller municipal de Fontaine 
Président du groupe Métropole Territoires de Progrès Solidaires (MTPS) 

Investissements : des paroles aux actes ?

Avec plus d’un milliard d’euros sur la période 2021-2026, le plan pluriannuel d’investissement intègre une forte progression sur quasiment toutes les thématiques : économie et attractivité, urbanisme et aménagement, mobilités et voiries, environnement et agriculture... En élus soucieux de l’intérêt général nous l’avons voté. Mais nous sommes habitués par cette majorité aux grandes déclarations qui ne se traduisent pas dans les faits. C’est pourquoi nous restons vigilants pour que les actions promises deviennent réalité, rapidement, afin d’améliorer la qualité de vie des habitants en matière de voiries, transports, traitement des déchets, qualité de l’air, attractivité... Vigilance également sur la dette qui atteint désormais une taille critique, sur la stabilisation des dépenses de fonctionnement, dont la masse salariale, et sur le budget consacré aux mobilités, fortement impacté par la mauvaise gestion passée.

https://grenoblealpesmetropole-mtps.fr 
https://www.facebook.com/GrenobleMTPS
https://twitter.com/GrenobleMTPS

Groupe d'opposition - Société civile, divers droite et centre (GO-SCDDC) - Opposition

Alain Carignon - Conseiller municipal de Grenoble
Président du Groupe d’Opposition (Société Civile, Divers Droite et Centre) (GO-SDDCC) 
Dominique Spini et Nicolas Pinel - Conseillère et conseiller municipaux de Grenoble et élus métropolitains

Burqini : demain dans les piscines de la Métropole ?

En mai, E. Piolle a fait modifier le règlement des piscines grenobloises pour y autoriser le burqini. Cette décision remet en cause l’égalité femmes-hommes et valide une revendication des partisans d’un islamisme politique. Décision demandée par personne hormis quelques agitateurs. Des républicains de tous bords, y compris au sein de la majorité d’E. Piolle, ont manifesté leur opposition. Comme Grenoble veut faire reconnaître les équipements aquatiques comme étant de compétence métropolitaine, la logique serait d’imposer le burqini dans toutes les piscines. Une majorité d’élus métropolitains y est opposée à ce jour. Nous appelons les métropolitains à demeurer mobilisés afin de sauvegarder nos valeurs communes en refusant cet islamisme politique qui n’a pas sa place dans une République laïque.

Pour nous joindre : societecivile38@gmail.com