Expression des groupes politiques

Cette rubrique est consacrée à l’expression des groupes politiques représentés à la Métropole.

Tribunes de juillet 2021

Une Métropole d'avance (UMA) - Majorité

Céline Deslattes - Conseillère municipale de Grenoble 
Francis Dietrich - Maire de Champ-sur-Drac 
Co-présidents du groupe Une Métropole d’Avance (UMA)

La Métropole grenobloise : terre accueillante

Contraints de fuir leur pays d’origine pour échapper à des conflits, la persécution et les crises climatiques, les réfugiés se retrouvent la plupart du temps démunis et sans ressource financière, dans des situations de grande vulnérabilité. Face à ces situations, la Métropole a souhaité s’engager dans le cadre d’un contrat territorial d’accueil et d’intégration des bénéficiaires de la protection internationale, avec les services de l’État en matière d’accès à l’emploi, logement, mobilité, culture et loisirs. Par son histoire, notre territoire s’est façonné grâce aux migrations de tout horizon, elles sont d’une richesse infinie humaine et culturelle. Une hospitalité métropolitaine grenobloise qui est la mobilisation de tous : associations, institutions publiques, professionnels, élus comme bénévoles. Un grand merci à toutes et tous pour votre humanité, humanité dont nous avons tant besoin pour faire face aux crises multiples que nous traversons.

unemetropoledavance.fr

Notre Métropole commune (NMC) - Majorité

Cyrille Plenet - Maire de Séchilienne, vice-présidente en charge de l'agriculture, la filière bois et la montagne chez Grenoble-Alpes Métropole

Protéger nos espaces agricoles et valoriser nos territoires !

La Métropole s'est inscrite dans une démarche partenariale pour déployer une zone de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels (PAEN). Alors que la protection des terres agricoles par les documents d’urbanisme ne s’exerce qu’à court et moyen termes puisque ces documents peuvent être révisés, le PAEN s'inscrit dans une stratégie de long terme. Avec un périmètre cohérent sur huit communes de la rive gauche du Drac et des piémonts du Vercors, il permettra une protection et un développement agricole renforcés. Ce dispositif est un pas de plus pour réaliser les engagements que nous avons pris avec la majorité métropolitaine : préserver et valoriser le potentiel agricole pour une production de qualité, favoriser le maintien et le renouvellement des agriculteurs, préserver les espaces naturel et la biodiversité.

facebook.com/notremetropolecommune

Arc des communes en transitions écologiques et sociales (ACTES) - Majorité

Souad Grand - Maire-adjointe du Pont-de-Claix
Bertrand Spindler - Maire de la Tronche
Co-président(e)s du groupe Arc des Communes en Transitions Ecologiques et Sociales (ACTES) 

TAG : SEMI puis SPL

La SEMITAG est la société qui fait rouler nos bus et nos tramways. Elle a 1480 salariés. Le SEMI du nom, c’est Société d’Économie MIxte. Mixte veut dire qu’il y a au capital le public : le Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise (SMMAG) et le privé : la société Transdev. Le marché des mobilités était attribué en délégation de service public, après appel d’offres. La Métropole et le SMMAG ont décidé en 2019 de transformer la Société d’Économie MIxte en Société Publique Locale (SPL), sans actionnaire privé, mais avec la souplesse d’un statut de société. Avec la crise sanitaire la SEMITAG est en déficit de 8,5 millions en 2020. Cette situation a été prise en compte dans les négociations de transferts d’actions du privé au public. La SPL Mtag prendra les rênes de la TAG au 1er janvier 2022. L’objectif est une maîtrise publique totale du service des mobilités et de leur coordination.

facebook.com/elusactes.lametro

Communes, coopération et citoyenneté (CCC) - Majorité

Jean-Paul Trovéro 
Conseiller municipal de Fontaine 
Président du groupe Communes, Coopération et Citoyenneté (CCC) 

Transformation de la SEMITAG en SPL : un pas vers une politique de transports plus audacieuse

La transformation de la SEMITAG, société d'économie mixte exploitant le réseau de transports en commun de l'agglomération, en société publique locale (SPL) est sur les rails. Cet outil 100 % public, verra le jour à la fin de l'année, sous le nom de SPL M TAG, et sera détenue pour 2/3 par le SMMAG, et pour 1/3 par la métropole. La SPL aura un champ d'action plus large sur les différents types de mobilités, gérera les parkings relais et en ouvrage, et pourra élargir son action au Grésivaudan et au Voironnais. Nous avons défendu la SPL car elle doit permettre une politique de transports publics et tarifaire plus audacieuse (gratuité du week-end ?), répondant aux besoins de déplacements des habitant·e·s et à la nécessité de réduire les émissions de CO2. De nombreux développements des réseaux de transport urbain et ferroviaire sont à engager pour aller vers un véritable RER grenoblois.

facebook.com/CommunesCooperationCitoyennete

Communes au coeur de la Métropole (CCM) - Opposition

Dominique Escaron
Maire du Sappey-en-Chartreuse
Président du groupe Communes au Cœur de la Métropole (CCM)

Actis, le logement social qui rend riche

Nous avions expliqué que la Métropole avait attribué 845 000 € à ACTIS (opérateur du logement social métropolitain), à titre dérogatoire, pour l’aider à construire 25 logements et 500 000 € de plus pour une autre opération, toujours à Grenoble, sans respecter ses propres règles.
Et aujourd’hui, pour faire plaisir au gouvernement (pour des acteurs du logement social encore plus gros et finalement moins proches de ceux qui en ont besoin) on serait obligé de fusionner ACTIS et Grenoble Habitat. Il faut rester attentifs, car cette manœuvre pourrait entraîner un transfert de plus de 40 Millions d’€ de la poche de la Métropole à celle de Grenoble avec l’achat de ses parts de Grenoble Habitat sans rien améliorer pour les habitants. Le logement en temps de crise mérite pourtant mieux que ces arrangements qui ne sont pas à la hauteur des enjeux d’une politique du logement très attendue…

Métropole territoires de progrès solidaires (MTPS) - Opposition

Laurent Thoviste 
Conseiller municipal de Fontaine 
Président du groupe Métropole Territoires de Progrès Solidaires (MTPS) 

Des télécabines contre la pollution

Le SMMAG a officiellement lancé le 24 juin l’enquête publique du transport par câble entre Fontaine, la Presqu’île scientifique de Grenoble et Saint-Martin-Le-Vinoux. Ce mode de transport respectueux de l’environnement sera intégré au réseau de transports en commun et permettra de franchir de fortes discontinuités (voie ferrée, RN481, Isère, A480, Drac) avec une fréquence à terme d’une cabine toute les 30 secondes. Elles pourront embarquer des vélos et seront connectées au tram, au réseau bus, métro vélo et à un parking relais. La réalisation a été confiée à l’entreprise Iséroise « POMA » qui a déjà réalisé ce type de transport à l’international. Grenoble se dote enfin de ce système de transport innovant que d’autres agglomérations (récemment Toulouse) ont déjà mis en œuvre pour faire baisser le trafic automobile et la pollution. De l’écologie concrète.

https://grenoblealpesmetropole-mtps.fr 
https://www.facebook.com/GrenobleMTPS
https://twitter.com/GrenobleMTPS

Groupe d'opposition - Société civile, divers droite et centre (GO-SCDDC) - Opposition

Alain Carignon - Président du Groupe d’Opposition (Société Civile, Divers Droite et Centre) (GO-SDDCC) 
Nicolas Pinel et Dominique Spini  - Élus métropolitains

Participation citoyenne

Après un an de mandat, la majorité métro Verts/FI/PS/PC a multiplié les commissions, les engagements concernant la « participation citoyenne ». Il ne s’agit que d’alibis pour tenir le citoyen à l'écart des décisions. Le pouvoir local a pu décider sans consulter personne de construire un siège de 80M€, nouvel ilot de béton et de chaleur, un Planétarium de 13M€ à Pont de Claix pour faire plaisir au président de la Métropole, de poursuivre la densification massive du territoire, supprimant la diversité des communes et privant des milliers d'habitants du soleil et de la vue sur les montagnes, de créer puis de supprimer une autoroute à vélos sur les quais de l'Isère. Sur tous ces dossiers nous réclamons des votations citoyennes afin de réduire l'écart entre l'action publique et les électeurs comme vient de le prouver le taux historique d'abstention aux dernières élections.

contact@societe-civile-grenoble.fr
facebook.com/Alain.Carignon.Officiel