Plan pluriannuel d'investissement : 1,6 milliard d'euros au service des transitions

Un artisan installe des panneaux solaires
675 M€ seront dédiés à des actions visant à réduire les consommations énergétiques, augmenter la part des énergies renouvelables, lutter contre la dégradation de la qualité de l’air.

Publié le

Le conseil métropolitain a adopté son premier plan pluriannuel d'investissement (PPI). D’un montant de 1,6 milliard d'euros, celui-ci va permettre de financer des actions en faveur de la qualité de l’air, des mobilités douces, du développement économique, du logement social…

L'essentiel à retenir

  • Le plan pluriannuel d'investissement (PPI) est un outil qui permet à la Métropole de prioriser ses actions et de planifier ses investissements sur la période 2021-2026.
  • 675 M€ seront dédiés à des actions visant à réduire les consommations énergétiques, augmenter la part des énergies renouvelables, lutter contre la dégradation de la qualité de l’air et soutenir les ménages les plus modestes dans cette transition.
  • Le développement des modes doux de transport, la végétalisation des espaces publics, le soutien à l’attractivité économique, la rénovation énergétique des bâtiments, la construction de logements sociaux font également partie des priorités du PPI.

C’est une étape clé de l’histoire de la Métropole et l’aboutissement de huit mois de travail entre les élus, l’administration, les différents groupes politique et les communes. La collectivité vient de se doter d’un outil lui permettant de prioriser ses actions et de planifier ses investissements sur la période 2021- 2026.

« Le plan pluriannuel d'investissement vise à programmer et financer les actions de la Métropole mais aussi à les articuler et à donner du sens aux politiques métropolitaines », explique Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole. « Ce PPI affiche notre ambition collective en matière de transition écologique et de solidarités et va rendre très concrète l’action de la Métropole dans les communes ».

Priorité au climat

Afin de répondre à l’urgence climatique, 675 M€ seront dédiés à des actions visant à réduire les consommations énergétiques, augmenter la part des énergies renouvelables, lutter contre la dégradation de la qualité de l’air… tout en veillant à accompagner et à soutenir les ménages les plus modestes dans cette transition. Il s’agit notamment d’accompagner la zone faible émission (ZFE) et de poursuivre le déploiement des dispositifs Prime Air Bois ou MurMur mais aussi de préserver les terres agricoles ou d'améliorer le tri des déchets.

Parmi les autres priorités identifiées, le développement des modes doux de transport, la végétalisation des espaces publics, le soutien à l’attractivité économique, la rénovation énergétique des bâtiments, la construction de logements sociaux… « Il s’agit d’une base de travail. Le PPI est un outil vivant qui pourra être ajusté en fonction de l’évolution des projets et des opportunités ou contraintes rencontrées », précise Raphaël Guerrero, vice-président de Grenoble Alpes Métropole en charge des finances. Mais le cap est fixé.

Télécharger le document de présentation

Budget 2022 : un maintien des investissements sans hausse d’impôts

Malgré les crises sociales et environnementales qui s’intensifient, la Métropole maintient un haut niveau d’investissement et demeure le premier contributeur local à l’activité de la région grenobloise avec 246 M€ de dépenses d’équipement pour l’année 2022.

D’un montant de près de 800 M€, le budget 2022 s’articule autour de trois axes : l’amélioration de la qualité de l’air, les mobilités douces et l’accessibilité pour tous à des logements de qualité.

En savoir plus sur le budget 2022

Cela pourrait vous interesser

Transport ferroviaire : le projet de RER de l'aire grenobloise sur les rails

Suite à l’annonce d’Emmanuel Macron de soutenir la création de...

Actualité

Près de 200 logements rénovés à la Villeneuve

Nouvelle étape dans la réhabilitation du quartier de la...

Actualité

A480/Rondeau : le point sur les travaux

Dans quelques semaines, il sera désormais possible de circuler...

Actualité