Un Plan Air Climat Énergie 2020-2030

Publiée le 14 février 2020

Les conseillers métropolitains ont adopté le 7 février le Plan Air Climat Énergie 2020-2030 avec pour objectif de relever le défi de la transition énergétique et de l’amélioration de la qualité de l’air.

Un homme fait son jogging sur le pont de la Porte de France à Grenoble, avec, comme décor, un ciel bleu pur et Belledonne recouvert de neige.
Un homme fait son jogging sur le pont de la Porte de France à Grenoble, avec, comme décor, un ciel bleu pur et Belledonne recouvert de neige. : Grenoble-Alpes Métropole

Le Plan Climat Air Énergie constitue la pierre angulaire de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de l’adaptation au changement climatique et de l’amélioration de la qualité de l’air dans les territoires. En 2005, Grenoble-Alpes Métropole fut la première agglomération de France à se doter d’un Plan Climat, devenu depuis le Plan Climat Air Énergie.

Entre 2005 et 2016, sur le territoire de la métropole grenobloise, les gaz à effet de serre ont diminué de 25%, les particules fines (PM 10 et PM 2,5) de 25%, les dioxydes d’azote (NO2) de 49%, et les composés organiques volatiles (COV) de 29%. Pour autant, la quasi-totalité de la population est exposée à des concentrations annuelles de particules fines supérieures aux préconisations de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Après une grande concertation au printemps 2019, la Métropole a adopté un Plan Air Climat Énergie 2020-2030, fixant les objectifs suivants : diminution de 50% (par rapport à 2005) des gaz à effet de serre, baisse de la consommation d’énergie de 40% et augmentation de la production d’énergie renouvelable et de récupération (EnR&R) pour atteindre 30% de la consommation d’énergie finale.

S'agissant plus particulièrement de la qualité de l'air, la Métropole fixe comme objectifs l'atteinte des seuils définis par l'OMS en termes de concentration annuelle de particules fines en 2030, et la réduction des principaux polluants : -70% pour les oxydes d’azote, -60% pour les de particules fines 60% et - 512% pour les composés organiques volatils.

Cinq familles d'action

Image de couverture du Plan Climat Air Energie métropolitain 2020-2030

Pour y parvenir, le Plan Air Climat Énergie définit cinq familles d’actions à mener d’ici 2030 :

  • Adapter le territoire au dérèglement climatique
  • Lutter contre la pollution de l'air et réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Valoriser nos ressources pour réduire notre empreinte carbone et stocker le CO2
  • La nécessité d'une mobilisation collective
  • Une métropole exemplaire

Le document présenté ici est une synthèse du Plan Air Climat Energie 2020-2030 de Grenoble-Alpes Métropole. Il rappelle le contexte, les enjeux et énumère l'ensemble des actions à mettre en œuvre.

 

 

 

--

À QUOI SERT UN PLAN CLIMAT ?

Le Plan Climat Air Énergie constitue la pierre angulaire de la réduction des consommations d’énergie, de la lutte contre le changement climatique et de l’amélioration de la qualité de l’air dans les territoires :

  • • Il décline au niveau local les orientations de lutte contre le changement climatique définis aux niveaux national et international.
  • • Il fixe les objectifs du territoire notamment en matière de baisse de pollution, de baisse des émissions de gaz à effet de serre et d’usage des énergies renouvelables.
  • • Il définit un programme d’actions pour les atteindre
  • • Il constitue un outil de mobilisation du territoire : chaque partenaire du Plan Climat Air Énergie s’engage par la signature d’une charte à mener des actions au service des objectifs.
  • • Il constitue un support d’animation et de contrôle des actions engagées par les partenaires.