Déchets : le nouveau Centre technique de Vizille a été inauguré

Publiée le 16 juin 2022

Inauguré ce 16 juin 2022, il permet de réunir dans de meilleures conditions de travail, les équipes des deux anciens centres techniques de Vizille et d’Eybens. La conception architecturale et les options énergétiques retenues assurent aussi au bâtiment et au service de la collecte un meilleur bilan carbone.

Inauguré ce 16 juin 2022, il permet de réunir dans de meilleures conditions de travail, les équipes des deux anciens centres techniques de Vizille et d’Eybens. La conception architecturale et les options énergétiques retenues assurent aussi au bâtiment et

« Ça change du tout au tout », assure Saber El Faidi, chef d’équipe qui travaillait jusque-là au centre technique d’Eybens où « les équipes se plaignaient souvent des conditions de travail ». « Aujourd’hui on est à l’aise, c’est propre et on a plus de place… Et une équipe est toujours plus facile à gérer quand elle arrive avec le sourire ! ». Un constat partagé par Adel Boukhemis, chauffeur de benne depuis deux ans et demi, pour qui « la motivation est de retour car on se sent considérés ». Et par Wailide Teguia, qui ne regrette pas « les Algeco délabrés » de l’ancien centre technique où il officiait.

Stratégiquement situé dans la zone industrielle de Cornage à Vizille (89 rue Ambroise Croisat) pour être proche des axes de circulation majeurs, il permet d’optimiser les déplacements des 12 bennes à ordures ménagères. Et de diminuer les kilomètres effectués par les 25 ripeurs désormais réunis dans ce centre de 660 m2 et de plus de 3000 m2 d’espaces extérieurs arborés.

Créer un esprit d’équipe et mieux gérer les pannes

Plusieurs raisons expliquent la création de ce nouveau centre dont les travaux ont démarré il y a trois ans pour un coût de 3,5 millions d’euros dont 600 000 de l’État. « En plus de donner de meilleures conditions de travail aux ripeurs, nous allons pouvoir assurer un service de proximité plus qualitatif et plus sûr auprès des 18 communes desservies par la collecte », explique Pascale Hachet, directrice du secteur grand sud à la Métropole. « Car le fait de réunir les équipes et le matériel sous un même toit et dans de bonnes conditions permet d’harmoniser les pratiques, de créer un esprit d’équipe plus favorable, basé sur la suppléance et l’entraide et de mieux gérer les pannes ».

L’architecture moderne du bâtiment abrite 52 vestiaires, des sanitaires, des espaces communs, des salles de prise de poste, un séchoir, un atelier et une chaufferie. A l’extérieur, un parking permet de sécuriser 16 bennes à ordures ménagères et 43 véhicules légers dont une place pour les personnes à mobilité réduite.

Satisfaire à la transition énergétique

Pour satisfaire à la transition énergétique que la Métropole appelle de ses vœux partout où elle investit, deux bornes de recharge électrique et un abri à vélos ont été installés sur un revêtement perméable. Une station de recharge au GNV permet de recharger une benne toutes les 20 minutes et 200 m2 de panneaux photovoltaïques viendront bientôt trouver leur place sur les toits du bâtiment.

« Les anciens locaux de Vizille étaient vétustes et ceux d’Eybens trop étroits, ce nouveau bâtiment vient donc répondre à une nécessité, celle d’améliorer les conditions de travail de nos agents, car c’est la base », a déclaré sur place Christophe Ferrari. « Cet investissement nous permet aussi de diminuer l’impact écologique du service de la collecte, notamment grâce au GNV dont la Métropole est pionnière en la matière ».