Le tri des déchets alimentaires continue de s’étendre

Publiée le 21 septembre 2021

Le tri des déchets alimentaires s’étend cet automne à Fontaine, au secteur 3 de Grenoble (sud-ouest de la commune), Sassenage et Seyssinet-Pariset. Une nouvelle étape dans la réduction des ordures ménagères.

une fille devant le bioseau de collecte des déchets alimentaires
une fille devant le bioseau de collecte des déchets alimentaires : Grenoble Alpes Métropole / Lucas Frangella

Le tri des déchets alimentaires s’étend à de nouvelles communes et un nouveau secteur de Grenoble. À partir du 27 septembre, il concerne Fontaine et le secteur 3 de Grenoble (quartiers Eaux Claires, Mistral, Rondeau, et l'ouest de la rue Général Mangin). À partir du 11 octobre, c’est au tour de Seyssinet-Pariset. Enfin, Sassenage à partir du 18 octobre.

Dans les zones pavillonnaires, des messagers iront à la rencontre des habitants pour les équiper gratuitement d’un composteur et leur permettre de valoriser leurs déchets alimentaires dans leur jardin. De leur côté, les habitants en appartement recevront gratuitement un kit de tri composé d'un bioseau individuel, d'un guide de tri et d'un rouleau de sacs compostables pour recueillir leurs déchets alimentaires*. Enfin, la Métropole met à disposition en pied d'immeuble un bac marron pour recueillir les sacs de déchets et met en place une nouvelle collecte hebdomadaire.

Production de biogaz

Quels déchets sont concernés par cette nouvelle collecte ? Les épluchures, préparations et restes de repas, marc et filtre à café, pain rassis, produits périmés (sans emballage), sachets de thé... Les déchets alimentaires représentent environ un tiers du poids des ordures ménagères. Dans la Métropole grenobloise, cela équivaut à 27 000 tonnes par an, soit environ 60 kilos par habitant.

Pourquoi les collecter ? D’abord, parce que cela permet de réduire le volume des ordures ménagères. Ensuite, parce que ces déchets peuvent être valorisés, c’est-à-dire transformés pour produire du compost ou du biogaz.

Le centre de compostage de Murianette, qui produit déjà du compost à partir des déchets alimentaires collectés, sera équipé d’ici 2024 d’une nouvelle unité de méthanisation permettant de produire davantage de biogaz qui alimentera les bus et les bennes à ordures de la Métropole. Ce qui permettra de faire de nouvelles économies et de préserver l’environnement.

 

 

* Pour récupérer de nouveaux sacs, il faudra se rendre dans les points relais identifiés dans le livret Jours de collecte des déchets alimentaires et points de retraits des sacs compostables de chaque commune.

Les bons gestes

Pour éviter les nuisances (odeur, moucherons...), il est conseillé de :

  • Jeter régulièrement (même s'il n'est pas plein) le sac compostable dans le bac marron
  • Bien rabattre le couvercle du bioseau
  • Garder le bioseau propre (il passe au lave-vaisselle)
  • Nettoyer le bac marron et le sortir toutes les semaines