Bande dessinée : en résidence avec Tommy Redolfi

Publiée le 17 juin 2021

Dans le cadre d’une résidence de création et de sensibilisation, l’auteur de BD Tommy Redolfi sensibilise les enfants à la BD. Parallèlement, il a réalisé une bande-dessinée sur le thème de la résilience du territoire.

tommy redolfi avec des enfants
tommy redolfi avec des enfants : Grenoble Alpes Métropole / Lucas Frangella
Né à Grenoble, Tommy Redolfi s'inspire des contes de Guy de Maupassant et de Théophile Gautier pour construire des récits où le « fantastique s’ancre dans la réalité ».

Ils sont six autour d’une table, avec devant eux, une feuille blanche, un crayon gris et une gomme. Nous sommes dans une salle de la bibliothèque municipale de Noyarey et ces enfants de CM2 participent à un atelier de création d’une bande dessinée animé par Tommy Redolfi, auteur de BD saint-égrévois. Sa demande : raconter une histoire en neuf cases. Autant gravir une montagne à cloche-pied les yeux bandés. Et d’abord quelle histoire ? Avec quels personnages ? Et ces personnages, « on peut les faire parler ? » Et les cases, « elles font toutes la même taille ? » Et « est-ce que c’est grave si elles sont pas toutes droites ? » Oui c’est vrai ça, est-ce que c’est grave ?

Voir l'image en grand
Tommy Redolfi

« La gomme est la meilleur amie du dessinateur, rappelle doucement Tommy Redolfi. Un dessinateur n’est pas un génie : il efface, il corrige. Donc, si vous avez fait une erreur, vous pouvez utiliser votre gomme ». Soit, mais cela appelle une autre question : « si la gomme devient trop arrondie, on fait comment pour effacer ? » La solution selon Tommy Redolfi qui s’y connaît en la matière : « un petit coup de cutter sur le bout pour que ça redevienne droit ». Nous voilà rassurés, l’atelier démarre et les petites histoires du quotidien commencent à remplir les neuf cases (pas toujours très droites) : une fête surprise pour un anniversaire, un premier cours de boxe, une soirée pyjama et même (après tout, pourquoi pas) un apéritif…

Un récit fantastique

Cet atelier de création à Noyarey est le premier d’une liste qui amènera Tommy Redolfi dans de nombreuses bibliothèques municipales jusqu’à la fin juin (lire ci-contre). En plus de ce travail de médiation mené dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt*, le dessinateur a réalisé une bande-dessinée racontant l’histoire de Victor Cassien, lithographe, graveur et photographe passionné d’ornithologie du 19e siècle, propulsé dans les rues de Grenoble d’aujourd’hui. Derrière le récit fantastique se dessine une trame très contemporaine : la capacité de résilience des territoires mais aussi celle des hommes et des femmes qui y vivent.

Tommy Redolfi : « Ce qui m’a intéressé, ce sont les questions soulevées par cette histoire : comment je réagirais dans cette situation ? Est-ce que tout était mieux avant ? Ou était-ce pire ? L’enjeu pour moi n’était pas d’être trop didactique. Je ne voulais pas tout expliquer. On ne sait pas, par exemple, pourquoi Victor Cassien se réveille aujourd’hui. Les zones floues, je trouve toujours cela très intéressant ». Intitulée Humanis Sonsistentiam, la bande dessinée sera tirée à un millier d’exemplaires pour être distribuée gratuitement dans les bibliothèques municipales de l’agglomération.


*L’appel à manifestation d’intérêt, auquel a répondu Grenoble Alpes Métropole, a été lancé par l’association France urbaine dans le cadre de l’événement « 2020, année de la BD – La France aime le 9e art ». Voir la vidéo ci-dessous.

Les prochains ateliers

Tommy Redolfi sera présent dans les bibliothèques de Varces-Allières-et-Risset (18 juin), Vif (23 juin), Eybens (24, 25 et 26 juin) et Le Gua (30 juin). Une exposition rassemblant les planches de Humanis Sonsistentiam de Tommy Redolfi est également prévue dans les bibliothèques de Fontaine (juin), Meylan (juin), Champagnier (juin), Eybens (juin-juillet) et Domène (juillet). Pour plus d’information, contactez votre bibliothèque municipale.