24 acteurs publics et privés s'engagent face à la crise

Publiée le 25 janvier 2021

Trois collectivités et 21 entreprises et structures économiques du Sud Isère ont signé un pacte pour soutenir l’économie locale et renforcer l’attractivité du territoire.

Les premiers signataires du Pacte économique local
Les premiers signataires du Pacte économique local : Pascale Cholette - Grenoble-Alpes Métropole
Les premiers signataires du Pacte économique local

Grenoble-Alpes Métropole, le Pays voironnais, le Grésivaudan, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble, l’Université Grenoble-Alpes, mais aussi les entreprises publiques EDF et GRDF, le CEA et les grandes entreprises du bassin grenoblois, d’Air liquide advanced technologies à Vencorex en passant par la Banque populaire des Alpes, Naverlabs ou encore Radiall : ils sont au total 24 signataires du Pacte économique local. Ils s’engagent à coopérer pour aider les très petites, les petites et les moyennes industries et entreprises locales (TPE, PME, PMI) à passer la crise sanitaire et à se développer. Cela passe par huit ambitions et des actions concrètes.

Actions concrètes

Orange soutient les start-up de l’économie sociale et solidaire à travers l’incubateur Ronalpia. Enedis Alpes anime une coordination public-privé pour gérer les crises majeures. Lynred anime un réseau de directeurs des achats pour commander auprès des acteurs locaux. GRDF partage ses informations techniques et réglementaires gaz avec la filière du bâtiment. EDF, Schneider electric et Air liquide privilégient l’emploi des jeunes, dont ceux issus des quartiers prioritaires. Des stages multi-entreprises seront proposés aux collégiens de 3e qui n’ont pas de réseau pour en trouver un. Des actions par centaine sont déjà lancées et vont se multiplier pour que le territoire développe résilience, solidarité et attractivité.

En savoir plus