Pony : les vélos électriques en libre-service débarquent

Publiée le 8 septembre 2020

L’arrivée des vélos électriques de Pony vient élargir le paysage des mobilités douces. Un déploiement très encadré, pour éviter tout débordement (vitesse bridée, stationnement sur des places dédiées, géolocalisation...)

Présentation des vélos Pony sur le campus
Présentation des vélos Pony sur le campus : ©Grenoble-Alpes Métropole / Lucas Frangella
Présentation des vélos Pony sur le campus

Les premiers vélos à assistance électrique (VAE) Pony arrivent dans la métropole grenobloise. Disponibles en libre-service sur la voie publique, ces vélos proposent deux modèles, l’un classique en cours de déploiement, et l’autre “biplace”, ce dernier modèle étant muni d’un siège, de poignées et de cale-pieds. A partir de la fin du mois d'octobre, Pony vous permettra donc de transporter un passager. Parlera-t-on bientôt de "covélotage" ?

Pony : un fonctionnement très simple, du matériel robuste

Le fonctionnement du service de location en libre-service Pony est simple : vous réservez votre vélo et le déverrouillez à l’aide d’une application. Une fois votre trajet effectué, vous le déposez sur une aire délimitée au sol : les départs et arrivées s’effectuent sur les mêmes aires que les trottinettes électriques Tier Mobility, mises en place début juillet.

©Grenoble-Alpes Métropole - Lucas Frangella
Des vélos géolocalisés, robustes, bridés et simples d'utilisation.

Bridé à 25 km/h, le VAE Pony est équipé de deux batteries amovibles pour une autonomie renforcée de 90 km. Les opérations de recharge se font à l’aide d’un vélo-cargo électrique spécialement aménagé, et s’effectuent au centre de maintenance et de logistique (à Grenoble, dans le quartier de l’Île Verte). Dans un premier temps 120 vélos seront mis en location, mais l'objectif est de monter en puissance (250, puis 500 d'ici fin 2020, voire 1000 l'année prochaine).

Pony et Tier Mobility : VAE et trottinettes, main dans la main

Les deux opérateurs chargés de déployer ces services ont été sélectionnés par la Métropole sur des critères rigoureux. Ils ont travaillé de concert pour utiliser des espaces de stationnement définis, afin d’éviter les travers observés dans d’autres villes : trottinettes ou vélos encombrant chaussées et trottoirs, sous-traitants sous-payés, dégradations régulières, opérateurs inconséquents… Mieux, les trottinettes Tier sont bridées à 20 km/h et à 6 km/h dans les secteurs piétons, grâce au système de géolocalisation.

©Grenoble-Alpes Métropole - Lucas Frangella
Les élus de la Métropole ont testé les vélos Pony

Ce même système devrait permettre de limiter les vols et dégradations, pour les VAE comme pour les trottinettes. "On s'est inspiré du retour d'expérience des autres métropoles, pour ne pas reproduire les mêmes erreurs", estime Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole. "La puissance publique a mis son grain de sel en mettant en place des règles strictes : dédier des places spécifiques pour ces véhicules, brider la vitesse, interdire l'accès aux parcs et aux cimetières, imposer des engagements sociaux pour les salariés..."

A Grenoble, Meylan et Saint-Martin d'Hères

Les trottinettes Tier et les VAE Pony sont donc disponibles pour l’instant sur 250 stations dédiées, réparties dans les mêmes secteurs du territoire : dans la commune de Grenoble, sur la Technopole Inovallée (Meylan) et sur le campus universitaire de Saint-Martin-d’Hères.

Tarif standard : 1 € pour déverrouiller et 0,19 € par minute d’utilisation (pas de coût d’inscription).

 

Métrovélos électriques et Métrovélo Park : deux autres solutions VAE

D’autres systèmes de location existent sur le territoire grenoblois, pour des durées plus ou moins longues. Métrovélo proposait déjà à la location, via ses agences de la gare et du campus, une centaine de VAE. Plus de 300 VAE ont été rajoutés en cette rentrée 2020, avec la possibilité très bientôt de renouveler son abonnement en ligne.

Il est aussi possible de se garer dans un parking souterrain et de repartir avec son vélo pour continuer ses achats, ou ses déplacements en ville. Les parkings souterrains de la métropole disposent non seulement de places de stationnement sécurisées pour les vélos (plus de 1000 places dans des consignes), mais aussi depuis juin d’un service de location de VAE, trottinette ou vélo cargo électriques, disponibles dans chaque parking.