Le Plan canopée

Ils participent à la lutte contre les îlots de chaleur, à la préservation de la biodiversité et au bien-être des habitants : les arbres dans les espaces publics des 49 communes de son territoire sont gérés et développés par Grenoble Alpes Métropole.

Comment verdir la Métropole ?

  • En plantant de nouvelles zones arborées
  • En renouvelant les arbres abîmés, blessés et présentant des dangers pour la sécurité de l'usager du domaine public, pour en replanter dans de meilleures conditions
  • En améliorant les conditions de développement des arbres existants (tailles adéquates,...)
  • En sensibilisant les acteurs dans le cadre de nouveaux projets d'aménagement : le projet doit s'adapter aux arbres, et non l'inverse !

 > Découvrez le rôle essentiel des arbres et les objectifs du plan Canopée en vidéo :

©Grenoble-Alpes Métropole

Le plan Canopée

  • La Métropole a adopté en 2022 le plan Canopée, qui vise à protéger les arbres existants et augmenter la plantation de nouveaux arbres, en s’appuyant sur l’indice de canopée (un indicateur traduisant la surface ombragée). Aujourd’hui, cet indice s’établit à 26%. L’objectif est de le porter à 30% en 2030, et 40% en 2050.
  • Ce plan s'inscrit dans des principes écologiques : choisir des espèces adaptées au climat régional et aux contraintes urbaines, anticiper son développement pour le planter au bon endroit, diversifier les espèces et limiter les tailles aux raisons sécuritaires ou sanitaires.

Une charte et un site internet dédié

  • Depuis 2019, la Métropole s’est dotée d’une charte de l’arbre afin de garantir le soin porté aux arbres par les acteurs intervenant sur l’espace public. Elle indique par exemple le bon volume de fosse pour une plantation optimale, la distance pour creuser les tranchées de réseaux (gaz, fibres…) sans endommager les racines, etc.
  • Toutes ces informations sont regroupées sur un site internet dédié

Je visite le site dédié aux arbres de la Métropole

Le fauchage raisonné

La Métropole, qui assure la gestion et l’entretien des voiries et des espaces publics, a mis en place une nouvelle méthode de gestion écologique des accotements :

  • Les campagnes de fauchage sont limitées à 2 fois dans l’année (printemps et automne) sur une largeur limitée, mais suffisante pour assurer la sécurité des usagers et l’entretien des accotements
  • La hauteur de coupe est remontée à 10 cm afin de concurrencer les espèces invasives
  • La  période de fauche est adaptée à la caractérisation du milieu (altitude, espèces endémiques, exposition…) pour permettre la reproduction de la faune et de la flore

Chiffres clés

  • 34 000 arbres sur le territoire métropolitain

  • 321 espèces d’arbres

Aidez-nous à améliorer notre site

Êtes-vous satisfait du contenu de cette page ?

* Champs obligatoires


Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité.

Bientôt de nouvelles aides à l'achat d'un vélo

Le SMMAG, la Métropole et le Grésivaudan proposeront au...

Actualité