Site du col de Porte

Sur les hauteurs de l'agglomération grenobloise, la station familiale du col de Porte offre des espaces naturels préservés pour pratiquer randonnée, vélo ou ski et découvrir le massif de la Chartreuse.

Situation

Perché à 1 326 m d’altitude dans le massif de la Chartreuse, le site du col de Porte est situé à 20 minutes seulement du centre de Grenoble. Localisé sur la commune de Sarcenas, il relie les communes de Saint-Pierre-de-Chartreuse et du Sappey-en-Chartreuse.

Le site est accessible en transports en commun : la  ligne de bus 62 du réseau Tag relie Grenoble (arrêt Notre Dame – Musée) à Sarcenas (arrêt Col de Porte).

Le col de Porte est entouré de 3 sommets :

  • Chamechaude (à l'est) : c'est le point culminant du massif de la Chartreuse, à 2 082 m,.
  • Le Charmant Som (au nord) : facilement accessible, c’est le sommet idéal à gravir en famille l'été. L’hiver, la route pour y accéder est fermée aux véhicules. L'ascension se fait à pied, à ski ou en raquettes, depuis le col de Porte, . 
  • La Pinéa (à l’ouest) : reconnaissable par sa forme pointue, son sommet rocailleux  offre un panorama à 360° sur le massif et la métropole grenobloise.

Un tourisme "Quatre saisons"

Printemps – Eté

  • Le col, classé hors catégorie, est prisé des cyclistes amateurs et professionnels. Il voit régulièrement passer le Critérium du Dauphiné et le Tour du France.
  • Depuis 2016, une piste de ski roues est aménagée sur 1,3 km pour pratiquer le biathlon toute l’année.
  • Au départ du site de du Col de Porte, trois itinéraires de trail permettent de rejoindre notamment les sommets de la Pinéa ou de l’Écoutoux.
  • Le col est également un point de départ de nombreuses activités estivales : randonnée, VTT, trottinette, rando aqua, canyoning, parapente, escalade...

Automne - Hiver

  • La station a accueilli une des premières remontées de ski alpin dans les années 1930. Elle compte aujourd’hui 6 pistes de ski et 2 snowparks (les forfaits de ski sont notamment disponibles à l’Office de Tourisme de Grenoble Alpes Métropole).
  • Le col de Porte fait partie du domaine nordique de Chamechaude avec les sites du Sappey-en-Chartreuse et de Saint-Hugues. Elle accueille plus de 50 km de pistes de ski nordique ou de ski de fond. Un stade de biathlon propose des stands de tir 22 LR, plomb et laser.
  • Des itinéraires balisés pour les randonnées en raquettes permettent de découvrir les sommets environnants.
  • Le site proposé également des pistes de luge.

 

Pour se former et encadrer vos activités : l'École de Porte

  • L'Ecole de Porte compte une vingtaine d’experts qui enseignent et encadrent l'ensemble des activités sportives qui se pratiquent au Col de Porte.
  • L’Ecole propose également des formations à l’utilisation du DVA, détecteur de victime en avalanche.
  • Elle s’adresse aux particuliers, aux entreprises et aux scolaires.

Vie locale

  • Elevage dans les alpages : Le pastoralisme perdure dans ce secteur. Les promeneurs et sportifs doivent donc cohabiter harmonieusement avec les troupeaux en pâturage sur les alpages.

  • Bois AOC de Chartreuse : La sylviculture est une ressource économique importante. Le bois de Chartreuse, massif, solide et destiné à la construction, est le premier bois de France a voir obtenu une Appellation d’Origine Contrôlée en 2018. Cela garantit une récolte responsable des sapins et les épicéas dans les forêts identifiées du massif de Chartreuse. Les bois sont ensuite transformés par les scieurs identifiés sur l’aire géographique.

  • Centre d’étude de la neige : dès 1959, l'unité de recherche de Météo France basée sur le campus grenoblois a installé un site de mesure nivo-météorologique au Col de Porte. Elle dispose ainsi d’une précieuse base de données sur l'évolution de l’enneigement.

Accompagner la moyenne montagne

 

Depuis juillet 2020, les stations du Col de Porte et du Sappey-en-Chartreuse sont gérées par Grenoble Alpes Métropole qui accompagne la mutation de ces stations de moyenne montagne confrontées au dérèglement climatique.

La Métropole poursuit ainsi le projet de développement touristique initié par le Syndicat intercommunal de Chamechaude (le SIVOM regroupait les communes du Sappey-en-Chartreuse, de Sarcenas et de Saint-Pierre-de-Chartreuse), avec un objectif : assurer un avenir écologique, économique et social à ces stations. Le tout en suivant une règle d’or : préserver l’environnement et les paysages. Un “comité de site” sera prochainement créé afin d’associer tous les acteurs concernés (Office national des forêts, Parc naturel régional de Chartreuse, communes, professionnels, associations…).