Fibre optique

D’ici à fin 2022, 100 % de la population métropolitaine pourra se raccorder à la fibre optique jusqu’au domicile. Elle se déploie différemment en fonction de la densité des territoires.

Zones de déploiement de la fibre

Zone très dense

Voir l'image en grand

La zone très dense de la Métropole compte 5 communes représentant 54 % de la population métropolitaine. Il s’agit des communes de

  • Échirolles,
  • Grenoble,
  • Pont-de-Claix,
  • Meylan
  • Seyssinet-Pariset.

Dans ces communes ce sont les opérateurs privés (Orange, SFR, Free, Bouygues) qui sont en charge du déploiement de la fibre et qui y acheminent chacun leur propre infrastructure. Une fois raccordés, libre aux habitants, aux commerçants et aux entreprises de s’abonner à l’opérateur de leur choix.

Zone moyennement dense

 

La zone moyennement dense de la Métropole compte 22 communes représentant 38 % de la population métropolitaine. Il s’agit des communes de

  • Claix,                                                       > Corenc,
  • Domène,                                                 > Eybens,
  • Fontaine,                                                > Fontanil-Cornillon,
  • Gières,                                                    > La Tronche,
  • Le Gua,                                                   > Murianette,
  • Noyarey,                                                 > Poisat,
  • Saint-Égrève,                                         > Saint-Martin-d'Hères,
  • Saint-Martin-le-Vinoux,                        > Saint-Paul-de-Varces,
  • Sassenage,                                            > Seyssins,
  • Varces-Allières-et-Risset,                    > Venon,
  • Veurey-Voroize,                                     > Vif.

Pour ces communes, les opérateurs privés ont été invités par l’État à choisir  parmi eux un « opérateur aménageur » qui a la charge de déployer l’infrastructure pour le compte de l’ensemble des opérateurs de service. Depuis 2018, SFR est l’opérateur aménageur pour les communes d’Eybens, de Corenc et de Venon. Pour les 19 autres communes, il s’agit d’Orange.

Zone non dense

La zone non dense compte 22 communes représentant 8 % de la population métropolitaine. Il s’agit des communes de

  • Bresson,                                                > Brié-et-Angonnes,
  • Champagnier,                                       > Champ-sur-Drac,
  • Herbeys,                                                > Jarrie,
  • Le Sappey-en-Chartreuse,                  > Miribel-Lanchâtre,
  • Montchaboud,                                      > Mont-Saint-Martin,
  • Notre-Dame-de-Commiers,                > Notre-Dame-de-Mésage,
  • Proveysieux,                                         > Quaix-en-Chartreuse,
  • Saint-Barthélémy-de-Séchilienne,     > Saint-Georges-de-Commiers,
  • Saint-Pierre-de-Mésage,                     > Sarcenas,
  • Séchilienne,                                          > Vaulnaveys-le-Bas,
  • Vaulnaveys-le-Haut,                            > Vizille.

Dans ces communes, le déploiement de la fibre optique est de la responsabilité de la puissance publique. Grenoble-Alpes Métropole est partenaire du Département de l’Isère, chef de file de ce déploiement, pour assurer une couverture en fibre de 100% de la population. Suite à un appel d’offre, le Département de l’Isère a attribué à Isère Fibre l’exécution du contrat de délégation de service public pour la desserte des particuliers et des entreprises de ces communes.

Suivez le déploiement de la fibre dans votre quartier

Afin d’assurer le suivi des déploiements de la fibre optique jusqu’aux habitants, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) met en œuvre un site internet permettant aux habitants de savoir où en sont les déploiements de la fibre au niveau de leur adresse ou de leur quartier.

Un suivi est aussi possible sur les sites des opérateurs :

Le déploiement de la fibre pour les professionnels

Fin 2019, 79 % des logements et des locaux professionnels de la Métropole étaient raccordés au très haut débit, l’ensemble devant être couvert fin 2022.

  • Retrouvez toutes les informations pour les professionnels et les entreprises sur notre page dédiée

Services numériques pour les professionnels

Que fait la Métropole pour l'accès au numérique

Alors que le gouvernement vise la dématérialisation de 100 % des démarches administratives, une partie de la population reste éloignée du numérique. Dans ce contexte, la question de l’accès au numérique devient donc une problématique d’accès aux droits : c’est ce qu’on appelle la fracture numérique.

Pour apporter une réponse à ce déficit, Grenoble Alpes Métropole, grâce au soutien de l’État, propose des parcours de formation sur-mesure à l’usage d’internet dans des lieux labellisés et de qualité.

L’identification des personnes en difficulté avec les outils numériques est effectuée au plus près du terrain en lien avec les antennes de quartier, les maisons des habitants, les écrivains publics, les maisons France Service et les autres administrations publiques comme les caisses d’allocation familiale ou de retraite…

Afin d’identifier les bonnes formations, de pouvoir orienter les publics et de distribuer des chéquiers formations, des conseillers tiennent des permanences en lien avec les espaces numériques présents sur tout le territoire. Ces chéquiers permettent de bénéficier de 5 à 10 séances de formation sur des sujets aussi divers que : comment créer et paramétrer une boîte mail ; accéder à ses droits sociaux et les gérer en ligne ; utiliser Internet pour (re)trouver un emploi ; organiser, explorer et partager des contenus numériques ; être parent à l’ère du numérique, etc.

  • Pour découvrir les acteurs de la médiation numérique et le programme d’actions, rendez-vous sur le site

Ressources numériques

Un accès au bon haut débit

Si vos débits internet actuels sont inférieurs à 8Mb/s et que vous n’êtes pas éligible à la fibre, vous pouvez bénéficier d’une aide de l’Etat pour accéder à l'internet à grande vitesse.

Les adresses non éligibles à la fibre peuvent bénéficier d'une aide jusqu’à 150€ pour garantir un accès au bon haut débit (>8 Mbit/s), en attendant la fin du déploiement de la fibre optique.

Ce soutien financier permet d'installer des solutions sans fil comme le satellite ou une connexion 4G qui permettent d'atteindre une vitesse de connexion supérieur à 30 Mb/s.

 

 

Foire aux questions

  • Quelles sont les étapes pour avoir la fibre optique chez moi ?

    1. Consultez la carte de l’Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse. Cette autorité administrative indépendante des acteurs économiques et du pouvoir politique tient à jour une carte de déploiement de la fibre optique en France.
    2. Zoomez sur la carte jusqu'à votre adresse pour connaître l'étape du déploiement.
    3. Si votre adresse apparaît comme « déployée » : vous pouvez contacter un Fournisseur d'accès à internet (FAI) parmi ceux déjà présents pour souscrire un contrat d’abonnement. Si votre adresse n'apparaît pas encore comme "déployée" (étude, programmé, raccordable sur demande, en cours de déploiement), votre logement n'est pas encore éligible à l'installation de la fibre optique.
    4. Une fois votre FAI choisi, il missionnera un technicien pour raccorder votre habitation à la fibre depuis le domaine public.
  • Comment savoir si mon logement est éligible à la fibre optique ?

    Cette information est disponible :

    • sur le site de l'ARCEP, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse. Elle tient à jour une carte de suivi du déploiement de la fibre optique. www.arcep.fr
    • sur le sites des FAI (fournisseurs d'accès à internet). Ces derniers vous permettent souvent de « déclarer votre intérêt pour la fibre » ce qui vous permettra d’être prévenu par mail par l’opérateur lorsque votre situation évoluera.

    Orange - SFR - Bouygues Telecom - Free - Isère Fibre

  • Comment la fibre arrive-t-elle jusqu’en limite de ma propriété ?

    Généralement, le parcours utilisé pour déployer la fibre est celui du câble téléphonique installé historiquement.

    • Si votre rue est desservie "en aérien" : les poteaux existants sont utilisés en effectuant préalablement une étude de charge pour chacun des poteaux sur lesquels sera fixé le réseau afin de s’assurer que le poteau supportera l’ajout de la fibre et ainsi éviter tout danger. Cette démarche importante peut prendre un peu de temps, ce qui peut expliquer un décalage de livraison entre les rues.
    • Si votre rue est desservie "en sous-terrain" : la fibre est déployée dans les fourreaux existants, principalement ceux normalement réservés au réseau « Télécom » ou appartenant à la commune.
  • Comment la fibre arrive-t-elle dans ma maison ?

    • Si votre rue est desservie "en aérien" : le fournisseur procède de la même manière que pour l’arrivée du câble téléphonique. Il tire la fibre du boitier situé sur le poteau (appelé Point de Branchement Optique - PBO) et suit donc le même cheminement que le câble téléphonique et ce jusque dans la pièce que vous aurez choisie, afin de poser une prise terminale optique. La box de votre Fournisseur d'accès à internet (FAI) sera ensuite raccordée à cette prise.
    • Si votre rue est desservie "en sous-terrain" : si votre maison est desservie en sous-terrain, par le biais d’un fourreau Telecom (de couleur vert généralement), c’est la solution qui est déjà utilisée par le réseau téléphonique qui sert à la fibre. Le fournisseur tire la fibre jusque dans la pièce que vous aurez choisie, afin de poser une prise terminale optique. La box de votre Fournisseur d'accès à internet (FAI) sera ensuite raccordée à cette prise.
    • ATTENTION : si le fourreau sur votre terrain est bouché ou sectionné, cela relève de la responsabilité du propriétaire. Vous devez alors réparer ou remplacer à vos frais le fourreau défectueux. C’est le seul cas dans lequel vous devrez alors intervenir.

     

  • Si j’habite un habitat collectif, comment la fibre arrive-t-elle dans mon logement ?

    • Assurez-vous qu’une convention a été signée entre votre copropriété (via votre syndic) et l’opérateur aménageur pour donner l’autorisation de pénétrer dans vos parties communes et installer la fibre et le boitier de raccordement (appelé Point de Branchement Optique).
    • Une fois la convention signée, l’opérateur aménageur se charge d’équiper les parties communes de votre résidence en déployant la fibre et en posant un ou des boitier(s) de branchement.
    • Une fois cet aménagement terminé, vous pouvez signer un contrat individuel d’abonnement auprès d’un Fournisseur d'accès internet (FAI) qui vous raccordera à la fibre.
  • Combien la fibre me coûtera-t-elle ?

    L'installation de la fibre jusqu'à la limite de votre propriété ne vous coûtera rien.

    Le coût d'installation de la fibre depuis le domaine public jusqu'à l'intérieur de votre logement puis son utilisation dépendent du Fournisseur d’Accès Internet (FAI) que vous choisissez.

  • Qui est mon interlocuteur pour avoir des renseignements sur les offres, les débits, mon raccordement personnel lorsque je prends un contrat, etc. ?

    Ce sont les Fournisseurs d'accès Internet (FAI) présents sur le réseau qui sont vos interlocuteurs et qui pourront vous renseigner.

    Orange - Free - SFR - Bouygues Telecom - Isère Fibre

  • Dois-je modifier mon installation intérieure pour la fibre?

    Non, l’installateur verra avec vous les modalités de pose de la fibre dans votre logement suivant sa configuration.

    La prise terminale optique et la box seront installées à proximité de votre prise téléphonique actuelle ou, pour les logements récents, dans la partie télécom de votre coffret électrique. Vous pouvez demander de positionner la prise terminale optique dans une autre pièce. En fonction de la faisabilité technique, l’installateur pourra répondre favorablement à votre demande.

  • Qui assure l’exploitation et la maintenance du réseau fibre ?

    Si vous avez souscrit un contrat auprès d’un Fournisseur d'accès internet (FAI) et que vous êtes confronté à une panne, vous devez systématiquement appeler votre FAI qui, lui, effectuera un premier diagnostic.

  • Commune, Métropole, opérateur aménageur, opérateur d’immeuble, opérateur commercial : qui fait quoi ?

    L’opérateur aménageur déploie un réseau de nouvelle génération en fibre optique qui sera ensuite mis à disposition de l’ensemble des opérateurs commerciaux.

    • Sur la zone très dense (Echirolles, Grenoble, Le Pont-de-Claix, Meylan, Seyssinet-Pariset), il n’y a pas de mutualisation des réseaux, c’est-à-dire que chaque opérateur commercial a la possibilité de déployer son propre réseau.

     

    Les armoires (points de mutualisation) permettant de couvrir 200 à 300 logements ont été déployées sur la totalité du territoire métropolitain. La suite du travail est assuré par les opérateurs aménageurs, dans des délais qui ne sont pas connus de Grenoble Alpes Métropole ni de la commune. Les logements autour d’une armoire sont généralement rendus raccordables dans les 9 à 24 mois. Trois opérateurs aménageurs sont aujourd’hui présents sur le territoire de la Métropole :

    • Aucun opérateur aménageur : Echirolles, Grenoble, Le Pont-de-Claix, Meylan, Seyssinet-Pariset
    • Orange : Claix, Domène, Fontaine, Fontanil-Cornillon, Gières, La Tronche, Le Gua, Murianette, Noyarey, Poisat, Saint-Égrève, Saint-Martin-d'Hères, Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Paul-de-Varces, Sassenage, Seyssins, Varces-Allières-et-Risset, Veurey-Voroize, Vif
    • SFR : Corenc, Eybens, Venon
    • Isère fibre : Bresson, Brié-et-Angonnes, Champagnier, Champ-sur-Drac, Herbeys, Jarrie, Le Sappey-en-Chartreuse, Miribel-Lanchâtre, Montchaboud, Mont-Saint-Martin, Notre-Dame-de-Commiers, Notre-Dame-de-Mésage, Proveysieux, Quaix-en-Chartreuse, Saint-Barthélémy-de-Séchilienne, Saint-Georges-de-Commiers, Saint-Pierre-de-Mésage, Sarcenas, Séchilienne, Vaulnaveys-le-Bas, Vaulnaveys-le-Haut, Vizille

     

    Une fois que le logement (ou le local professionnel) est devenu raccordable, les locataires peuvent effectivement commander leur raccordement auprès de leur opérateur commercial, aussi appelé opérateur de service ou fournisseur d’accès internet (FAI). Les opérateurs commerciaux d’envergure nationale sont Orange, SFR, Free et Bouygues ; mais on trouve d’autres opérateurs commerciaux sur la zone d’initiative publique ou qui adressent de manière spécifique les besoins des entreprises.

    L’opérateur d’immeuble est celui qui a en charge le déploiement et la maintenance du réseau dans les parties communes. Cela concerne bien-sûr en premier lieu les immeubles mais, par extension, on parle aussi d’opérateur d’immeuble lorsqu’une voirie est privée d’une part, en copropriété d’autre part. Quelle que soit l’hypothèse, à partir du moment où le déploiement suppose de passer dans ces parties communes, une convention entre les copropriétaires, via leur syndic, et un opérateur d’immeuble est un préalable. Généralement, l’opérateur d’immeuble est le même que l’opérateur aménageur pour faciliter la coordination des interventions.

  • Nœud de raccordement optique, point de mutualisation, point de branchement, point terminal… Qu’est-ce que cela veut dire pour le déploiement de la fibre ?

    • Nœud de Raccordement Optique (NRO)

    Le déploiement de la fibre optique passe en premier lieu par la création d’un NRO. Il s'agit d'un local technique qui permet de faire le lien entre le réseau "national" et le réseau "horizontal" qui va vers les abonnés. C’est l’équivalent des anciens centraux téléphoniques. Il peut desservir de 10 000 à 25 000 foyers.

    La fibre est déployée à partir du NRO dans la rue vers les logements en utilisant les infrastructures existantes en aérien ou en souterrain, jusqu’au Point de Mutualisation.

    • Point de Mutualisation (PM)

    Le PM est une armoire technique installée dans l’espace public et qui dessert jusqu’à 200 à 300 logements (ou les immeubles de plus de 12 logements pour la zone très dense). A partir du moment où le PM est déployé, le logement devient « adressable ». La fibre est « dans le quartier ».

    • Point de branchement

    A partir du Point de Mutualisation (PM), le déploiement horizontal va être pris en charge par l’opérateur aménageur jusqu’aux points de branchement qui sont situés en immédiate proximité des logements, à la limite "domaine public/ domaine privé" (ou à la limite "parties communes/ domaine privé" dans les immeubles de plus de 12 logements de la zone très dense). Il y a un point de branchement par logement ou local professionnel. Le logement devient alors « raccordable ». La fibre est « dans la rue ».

    • Point terminal optique

    Enfin, c’est à partir du point de branchement que le Fournisseur d'accès internet (FAI), à la demande du locataire, procédera au raccordement effectif du logement en y implantant un point terminal optique, c'est-à-dire une « prise » sur laquelle sera raccordée l’équipement de type box permettant de bénéficier du service. Le logement est cette fois effectivement « raccordé ». La fibre est « dans le logement ».

  • La fibre a été déployée dans la rue devant mon logement. Vers qui me tourner pour l’avoir chez moi ?

    Ce sont les Fournisseurs d'accès internet (FAI - Isère Fibre, Bouygues Télécom, SFR, Orange, Free) qui sont chargés de traiter les demandes de raccordement des particuliers. Pour en bénéficier, vous devez souscrire un abonnement auprès de l'un de ces FAI.

    Ces derniers pourront traiter votre demande à partir du moment où :

    • la fibre aura été déployée par l’opérateur aménageur jusqu’à un point de branchement optique à la limite du domaine public et du domaine privé, lorsqu’ils considèreront que vous êtes « raccordable ». Il n’y a pas de démarche spécifique à faire du point de vue des particuliers ou des syndics, en la matière, avant que votre logement soit raccordable, tous les logements sont rendus raccordables dans la durée par l’opérateur aménageur.
    • vous aurez validé, le cas échéant, une convention au niveau de votre syndic permettant d’encadrer l’implantation des réseaux dans les parties communes. Attention, cela peut prendre un certain temps. Même s’il n’est plus nécessaire de valider ces conventions à l’occasion d’une assemblée générale, un consentement de tous les propriétaires est nécessaire (décision à la majorité simple).

    L'ARCEP, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, édite des guides et fiches pratiques et une convention type pour les copropriétaires.

  • Il y a des travaux de déploiement de la fibre devant chez moi, c’est bon signe ?

    Le déploiement de la fibre est un chantier d’une ampleur considérable à l’échelle locale comme nationale. Dans les faits, 150 logements et locaux professionnels environ sont raccordés tous les jours dans la Métropole depuis 2017. En moins de dix ans, l’ensemble des Métropolitains auront été couverts là où il aura fallu plus de 25 ans pour déployer les réseaux de la précédente génération.

    Toutefois, dans une même rue, d’un côté ou de l’autre de celle-ci ou entre le début et la fin de la rue, les habitants peuvent dépendre par exemple d’un point de mutualisation différent sur un autre calendrier. Ce n’est malheureusement pas parce que l’on voit intervenir les prestataires d’un Fournisseur d'accès (FAI) dans son quartier que son propre logement sera pour autant raccordé dans les jours ou les semaines qui suivent.

    Il existe par ailleurs un gel réglementaire de trois mois une fois la prise « physiquement » raccordable, avant qu’elle ne soit effectivement déclarée comme telle. Le régulateur a prévu ce gel afin de permettre à l’ensemble des FAI de se mettre en ordre de marche pour assurer le raccordement du logement. Ceci doit garantir, dans un souci de concurrence, que tous les FAI puissent proposer une offre commerciale en même temps, s'ils le souhaitent.

  • Mon logement est éligible à la fibre, mais mon Fournisseur d'accès internet actuel refuse de me raccorder à la fibre, pourquoi ?

    Le fait qu’un opérateur aménageur ait rendu votre logement raccordable ne veut pas pour autant dire que votre Fournisseur d'accès internet (FAI) actuel est en mesure de vous fournir le service. Cela suppose qu’il ait investi dans votre quartier pour être présent au niveau du point de mutualisation et qu’il ait conventionné avec l’opérateur aménageur. Vous devez alors vous tourner vers un autre FAI.

  • Pourquoi ne pas profiter du déploiement de la fibre optique pour enterrer les réseaux qui sont aujourd’hui en aérien ? Pourquoi planter de nouveaux poteaux ?

    Dans le cadre du déploiement de la fibre optique par les opérateurs, les câbles sont tirés en souterrain sur les secteurs pour lesquels un enfouissement coordonné des réseaux a été opéré, en aérien sinon. Dans ce cas, dans un souci de conservation de l’espace public, les opérateurs sont encouragés à passer sur les mêmes supports que ceux utilisés pour la distribution électrique.

    Dans l’hypothèse où une partie des supports existants ne sont pas en capacité d’accueillir ces nouveaux câbles, l’implantation de nouveaux poteaux peut cependant être nécessaire au cas par cas.

    Il n’est en aucun cas question de revenir sur l’enfouissement des réseaux sur certains secteurs : quand les réseaux ont été enfouis, les nouveaux réseaux prendront le « même chemin » que les anciens réseaux, donc les câbles optiques seront déployés dans les fourreaux dans lesquels se trouvent déjà les câbles cuivre.

    L’implantation de nouveaux poteaux n’a lieu que sur des secteurs sur lesquels les réseaux sont déjà en aérien et après que les possibilités de mutualisation sur des poteaux existants (distribution énergétique ou éclairage public) aient été épuisées.

  • Les fourreaux qui permettraient de passer la fibre pour raccorder mon logement sont bouchés, que faire ?

    Lorsque le Fournisseur d'accès internet (FAI) organise une visite technique afin de procéder au raccordement effectif du logement, il peut arriver que les fourreaux soient écrasés ou bouchés et que le nouveau câble ne passe pas. Deux cas se présentent alors :

    • si la difficulté se trouve sur le domaine public, des procédures inter-opérateurs permettent de résoudre le problème. Généralement, le FAI demande une remise en état au propriétaire des fourreaux incriminés (le plus souvent Orange). Le FAI peut alors prendre rendez-vous avec vous pour pour le raccordement de votre logement.
    • si la difficulté se trouve sur le domaine privé, la réparation se fait sous le contrôle et à la charge du propriétaire. Celui-ci peut missionner les prestataires de son choix. Il faut le plus souvent envisager la pose d’un nouveau fourreau enterré. Une fois la réparation effectuée, vous pourrez reprendre rendez-vous avec le FAI pour le raccordement de votre logement.
  • Je suis entrepreneur, vers qui dois-je me tourner ?

    Si le particulier a peu de choix entre les réseaux et offres FttH ou FttLa, les entreprises ont elles accès à un choix beaucoup plus large de réseaux et d’offres.

    Un guide réalisé sous le patronage du régulateur des télécoms, l’Arcep, à destination des entreprises fournit les clefs pour mieux qualifier les besoins des entreprises et identifier les bonnes réponses de manière très didactique.

    Une fois votre besoin spécifié, vous pourrez alors passer par le Guichet d’Information Télécom de la Métropole. Votre demande sera diffusée auprès de tous les opérateurs spécialisés dans les offres aux entreprises présents sur le territoire grenoblois et en capacité de vous répondre.

  • FTTH, FTTLA, FTTO, FTTE… La fibre optique est déployée, mais laquelle et pour quels besoins ?

    On parle souvent de manière abusive du déploiement de « la » fibre optique. En fait, il existe plusieurs réseaux, avec chacun leur ingénierie propre, proposant chacun des niveaux de service différents, de manière à servir des besoins et des utilisateurs par ailleurs différents.

    - Boucle locale optique mutualisée

    o Les réseaux en cours de déploiement sont les réseaux dits FttH, pour "Fiber to the Home", fibre jusqu’à l’habitant ou jusqu’au domicile. Il s’agit de réseaux destinés avant tout aux particuliers mais sur lesquels sont aussi proposés des offres à destination des professionnels, en particulier des indépendants et des TPE.

    o Les communes de Grenoble, Meylan, Echirolles, Saint-Martin-d’Hères, Le Pont-de-Claix, Fontaine, Gières et Poisat bénéficient par ailleurs de réseaux dits FttLa. Il s’agit de réseaux déployés à la fin des années 90 afin de diffuser la télévision par câble et qui ont été modernisés depuis pour fournir aussi la téléphonie et Internet en très haut débit. Par rapport aux réseaux de type FttH, on ne change pas le raccordement final des logements qui reste en câble coaxial. Les débits peuvent cependant aller jusqu’à 800 Mb/s en descendant, soit près de 40 fois les meilleures performances observées sur l’ancien réseau cuivre.

    - Boucle locale optique dédiée

    o On retrouve ici des réseaux destinés avant tout à des acteurs pour lesquels le numérique est critique. Par rapport aux réseaux précédents, la principale différence tient à ce que les fibres affectées à tel ou tel lui sont dédiées, ce qui permet de garantir une qualité de service spécifique et d’éviter les perturbations. Les différences entre FttB, FttE , FttO, etc. se font ensuite pour l’essentiel sur le niveau de mutualisation : plus l’infrastructure dédiée à l’utilisateur remonte loin dans le réseau, parfois jusqu’au cœur de celui-ci, plus elle sera performante, mais aussi plus coûteuse.

  • FAI, PBO, NRO... Que veulent dire ces sigles ?

    FAI : Fournisseur d’Accès Internet, aussi appelé opérateur de service ou opérateur commercial (entreprises nationales, Orange, SFR, Free, Bouygues, et autres entreprises locales comme Isère Fibre)

    OA : Opérateur Aménageur = l'installateur de la fibre optique dans la rue

    NRO : Nœud de Raccordement Optique = un local technique recevant les infrastructures d’un opérateur qui permettent de faire le lien entre le réseau national optique et le réseau horizontal qui va vers les abonnés. C’est l’équivalent des anciens centraux téléphoniques. Il peut desservir de 10.000 à 25.000 foyers.

    PM : Point de Mutualisation = une armoire dans l’espace public desservant jusqu’à 200 à 300 logements ou à l’intérieur des immeubles de plus de 12 logements pour les communes de la zone très dense

    PBO : Point de Branchement Optique = boîtier de raccordement, généralement situé sur le poteau dans la rue